fbpx

Bien faire l’amour : 7 conseils pour être un bon coup

Une femme et un homme faisant l'amour
[et_pb_db_single_image _builder_version= »4.8.1″ _module_preset= »default »][/et_pb_db_single_image]

Je vais t’expliquer en quoi c’est indispensable de :

  1. faire un maximum de tests
  2. faire des essais avec des partenaires aux différences marquées
  3. te passer des drogues (douces ou dures) pour ces expérimentations
  4. te maintenir à distance de l’émotionnel est capital dans un premier temps
  5. mener des recherches théoriques personnelles
  6. réaliser tes fantasmes les plus secrets
  7. te défaire des stéréotypes

Non ! Reste là. Ne zappe pas cette phase d’apprentissage. Crois-moi, elle est cruciale pour réussir ta vie amoureuse.

Oui, oui, tu vas me dire que toi ça va, le sexe tu maîtrises. Que c’est « naturel ». Ben voyons… Qu’est-ce que tu crois ? Qu’être un bon amant, c’est de naissance ?

Ou alors tu penses que si ça ne marche pas au lit, c’est que tu n’as pas trouvé la « bonne personne »… Sauf que le « bon » partenaire n’existe pas, la « bonne » façon de faire l’amour non plus. C’est quand même un tout petit peu plus technique.

Souris ! C’est plutôt une bonne nouvelle : tu vas pouvoir compter sur autre chose que la chance pour t’en sortir…

Allez, il en va de la qualité de toute ta vie sexuelle ! Tu peux bien m’accorder quelques minutes d’attention…

Étape #1 : Si tu veux savoir faire l’amour, teste au maximum

Ton idée sur la question est ferme et définitive : tu feras l’amour avec la personne qui partagera ta vie, point barre. Tu ne veux vraiment pas en démordre ? Alors, passe ton chemin.

Bien faire l'amour c'est tester et re tester pour savoir ce que l'on aime !

Je suis désolé de venir remettre en question ta vision idéale de l’amour, mais je te le dis tout net : si tu veux trouver ta propre voie en matière de sexe, tu dois EXPÉRIMENTER — il va falloir que tu commences à t’habituer, c’est un truc que je vais te répéter souvent…

Le point clé, dans l’histoire, c’est de découvrir ta propre sensibilité. Si tu veux que ça fonctionne, tu n’as pas le choix : tu vas devoir déterminer ce qui te fait vibrer physiquement. Ce qui t’excite, quoi. Tu me trouves trivial ? Grossier ? Attends, je n’ai même pas encore commencé…

Tu penses que toi, tu peux te passer de cette étape ? Que tu sais déjà ce qui te convient ? Attention, se masser le gland tout seul dans les toilettes ou se caresser entre deux réunions, ça ne compte pas. Ça ne t’apprend rien sur tes préférences.

Oublie les codes sexuels ! Amuse-toi ! Ne laisse aucun jugement moral venir te priver de toutes les possibilités qui s’offrent à toi. Au mieux, tu pourrais le regretter amèrement plus tard. Au pire, tu pourrais passer à côté de ta véritable sexualité. Et là, je ne te cache pas que ce serait mal parti pour la suite…

Ce qu’on a toujours dit sur le sexe ? Fais comme si c’était faux. Sors du carcan de ton éducation ! Focalise-toi uniquement sur la dimension de plaisir. Qu’est-ce qui provoque le désir chez toi ? La vue d’un homme qui s’agenouille devant toi ? La main d’une femme qui s’aventure dans les moindres recoins de ton anatomie ?
Au contraire, certaines pratiques te révulsent ? Tu penses que les pratiques sado-maso, ce n’est pas pour toi ? Dis-toi que tu n’es tout simplement pas encore prêt à les tester — tu ne le seras peut-être jamais, mais ne te ferme pas la porte.

Étape #2 : Choisis des partenaires différents

Il est important de changer de partenaire pour savoir faire l'amour

Et là, je ne te parle pas de niaiseries du genre « écoute ton cœur », « laisse parler tes émotions ». Non. Là, tu es en phase d’apprentissage. On parle technique pour savoir bien faire l’amour !

C’est simple : si tu te contentes d’avoir des relations sexuelles avec une seule et même personne, tu seras toujours bridé par votre vécu à tous les deux. Vous serez limités à vos deux seuls imaginaires. C’est triste. Parce que c’est terriblement réducteur.

Alors que si tu as plusieurs partenaires, tu te confrontes à d’autres sensibilités, tu acquiers de l’expérience, de la maturité sexuelle. C’est ça qui t’aidera à te connaître, à aller plus loin et à prendre plaisir en faisant l’amour.

Il n’y a pas de mystère : l’expérience sexuelle s’acquiert avec la pratique. Et plus tu auras d’instructeurs et d’instructrices en la matière, plus l’étendue de tes connaissances augmentera. C’est mathématique.

Pour se développer sexuellement et savoir bien faire l’amour, rien ne vaut l’expertise croisée. Plus tu multiplieras les expériences avec des partenaires différents, plus ton expérimentation t’enrichira.
Essaie le sexe avec un garçon, avec une fille, avec une femme mûre, avec un homme deux fois plus jeune que toi, avec une grande perche aux jambes interminables, avec un petit barbu carré, avec un couple d’amis extravertis ou une jeune femme timide mais audacieuse…
Les combinaisons sont infinies !

Étape #3 : Laisse tes sens en éveil pour être meilleur au lit!

Là aussi, je vais être très clair : si tu veux vivre pleinement tes sensations, abandonne les drogues. Toutes. Ce n’est pas ça qui te rendra meilleur au lit !

Pas besoin de substances pour bien faire l'amour

Je parie que tu as déjà bu un ou deux verres avant de passer à l’acte, pour « te donner du courage ». Laisse-moi deviner la suite : tu te souviens vaguement d’avoir défoncé ta copine comme une bête, mais c’est flou, tu ne pourrais pas me donner de détails. Des flashs d’une nuit enfiévrée te reviennent parfois en mémoire mais tu n’arrives pas à mettre un visage sur le mec avec qui tu t’es envoyée en l’air derrière un vieil entrepôt ?
T’inquiète, je connais ce genre de sensation…

Contrairement à ce que tu pourrais penser, fumer un ou deux joints, boire quelques verres, ou avaler je ne sais quel comprimé euphorisant nuit gravement à ta performanceà ta santé aussi (mais je ne suis pas là pour te faire un cours sur les dépendances). Ce n’est pas en prenant que tu va savoir faire l’amour magiquement !

La drogue, ça te fait perdre le contrôle et ça te coupe de tes sens en même temps.
Pas besoin de ça : l’orgasme en lui-même est déjà une perte de contrôle. C’est dommage de se gâcher le plaisir en se faisant croire qu’on va le décupler…

Étape #4 : Pour bien faire l’amour, déconnecte-toi de l’émotionnel !

Il ne faut pas être émotionnel pour apprendre à bien faire l'amour !

Mais non, je ne te demande pas de devenir un robot ! N’oublie pas que tu es toujours en phase d’apprentissage. L’émotionnel, on en parlera dans un deuxième temps (je te ferai un petit article là-dessus aussi, pas de panique).

Si tu veux bien faire l’amour, tu as intérêt à débrancher l’affectif. Ça peut te paraître froid comme constat, mais tu verras à quel point tu y gagnes.

Je ne suis pas là pour édulcorer la réalité : le fait est que tu auras beau ressentir tout le désir du monde pour cette fille, être amoureux fou, si tu ne sais pas la pénétrer délicatement, il y a peu de chance que ta puissance émotionnelle te soit d’une aide quelconque…

Et toi, même si tu aimes ce mec à la folie, si tu ne sais pas comment provoquer ou maintenir son érection, vos petites parties de jambes en l’air risquent souvent de tourner court…

Considère que le sexe est une matière comme une autre. Est-ce que tu crois que tu es obligé de tomber amoureux de ton moniteur d’auto-école pour apprendre à conduire ? Tu vois, dis comme ça, ça te paraît complètement idiot…

Étape #5 : Instruis-toi pour apprendre à faire l’amour!

Je viens de te le dire : bien faire l’amour est un objet d’apprentissage comme les autres.

Ce qui veut dire que si tu veux progresser, prends le temps de lire, de regarder des vidéos, de te documenter.
Surtout, n’hésite pas à parcourir des articles un peu plus scientifiques et précis que le mien !

Instruis toi pour apprendre à bien faire l'amour

Va voir par exemple quelles sont les zones érogènes chez un homme et chez une femme, note de quelle façon on peut les stimuler, commence à faire le lien avec ce que tu pratiques déjà…

Sois curieux, élargis ton champ des possibles !
Et franchement, ce n’est pas un sujet d’étude un peu plus motivant que tes cours de géo de terminale ? Je suis sûr que tu vas vite prendre goût à ces investigations tellement agréables à mettre en pratique…

Étape #6 : Réalise tes fantasmes !

Pour bien faire l'amour, prend du plaisir en réalisant tes fantasmes

Je ne te le dirai jamais assez : en soi, il n’y a pas de « bonnes » ou de « mauvaises » pratiques !
La seule limite, c’est le choix que tu t’imposes toi-même.

Avant de t’engager avec quelqu’un, il vaut mieux que tu te donnes le droit d’assumer tes envies les plus profondes.
Il existe de nombreux sites Internet pour te mettre en relation avec des personnes qui souhaitent réaliser les mêmes fantasmes que toi.
Des sites dédiés aux rencontres extra-conjugales, des sites échangistes, et d’autres encore spécialisés dans tous les types de pratiques imaginables. Sois curieux !

L’idée de t’envoyer en l’air avec plusieurs personnes en même temps te titille, alors essaie ! Tu es un homme et tu aimerais savoir ce que ça fait de se faire prendre par un mec ? Vas-y ! Tu meurs d’envie de t’acheter un sex-toy ? Là aussi, aujourd’hui c’est facile : en deux clics, tu trouveras tout ce que tu veux sur le Web.
Notre génération est fabuleuse pour apprendre le sexe et trouver sa place dans tout ça !

Combien de femmes, mariées depuis de nombreuses années, se réveillent un matin en se disant qu’elles auraient préféré passer leur vie avec une femme ? Plus que tu ne le crois…
Combien d’hommes se sentent électrisés quand un autre homme les frôle et continuent à nier cette réalité, parfois jusqu’au drame ? Des tas, évidemment.
Et souvent, c’est parce qu’aucun d’eux ne s’est autorisé à s’interroger véritablement sur ses envies.

Dans le sexe, les notions de peur et de plaisir sont parfois mêlées. Parce qu’on a tous des a priori sur telle ou telle pratique.
Tu es certain de ne jamais vouloir pratiquer la sodomie ? Tu trouves ça écœurant ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui te bloque, en réalité ? Est-ce que c’est une question physique, morale, d’éducation ? Une peur irrationnelle d’avoir mal, de faire quelque chose de « sale » ? Pose-toi la question avec le plus d’honnêteté possible.
Tu te dis que jamais tu ne paieras une prostituée pour faire l’amour, alors que va savoir pourquoi, ça revient te tarauder quand tu t’y attends le moins ? Là encore, qu’est-ce qui te freine ? Tu ne crois pas justement que tu pourrais apprendre quelque chose d’une professionnelle du sexe ?
Et entre nous soit dit, pense au fait qu’on trouve normal d’inviter une femme au restaurant, de lui payer des verres, avant de coucher avec elle… Si je fais le raccourci, on trouve donc parfaitement acceptable, dans la vie courante, de payer pour coucher avec quelqu’un. Je te laisse méditer là-dessus…

En tout cas, si tu te permets de vivre tes fantasmes avant de te mettre en couple avec l’être aimé, tu n’auras plus ces images en arrière-plan. Tu n’auras pas de regret vis-à-vis de ce que tu aurais voulu essayer, et tu ne nourriras plus de peurs inutiles.
.

Étape #7 : Bien faire l’amour, c’est sortir des stéréotypes

Je suis unique, tu es unique, et le sexe n’est pas une mode !
Tu n’as pas à coller à une image précise ni à chercher à t’identifier à un groupe.

Pour apprendre à bien faire l'amour il faut sortir des stéréotypes

Si tu découvres que tu es homosexuel, tu n’as pas besoin de te forcer à avoir l’air efféminé ou à porter tel ou tel type de vêtements. De la même façon, ce n’est pas parce que tu es lesbienne que tu dois obligatoirement avoir un look de camionneuse !

Un jour, une fille m’a dit : « Moi, je ne coucherai jamais avec un black. » Ah. En poussant un peu plus loin la discussion avec elle, j’ai découvert qu’en réalité, elle s’était forgé cette conviction pour être en adéquation avec sa famille, qui ne voulait pas la voir fréquenter un homme de couleur.
Elle a pris conscience que ce « choix » n’était pas le fruit de sa réflexion personnelle, mais de son conditionnement éducatif. Rien à voir avec une vraie préférence, donc !

Tu as tout intérêt à rester dans l’ouverture. Ce dont tu peux être sûr, c’est que ta pratique sexuelle évoluera et s’améliorera toute ta vie.

Si tu es honnête avec ton partenaire dès le départ et que vous apprenez rapidement à vous connaître mutuellement sur le plan sexuel, ça vous évitera les mauvaises surprises dues à l’enfermement dans des carcans hérités de l’extérieur…

Ah tiens, j’allais oublier un détail qui a son importance : dans la phase d’apprentissage, l’orgasme ne doit pas être un objectif. Tu feras des essais, tu connaîtras des échecs, et c’est OK.
Si d’emblée tu te focalises sur la jouissance totale, tu vas te crisper, et finalement tu vas passer à côté de tout ce que tu peux découvrir.
Quand on veut courir un marathon, on ne parcourt jamais les 42 kilomètres en entraînement !
L’orgasme n’est ni le but ultime, ni une récompense. C’est une apothéose, qui peut survenir ou pas.

Quand tu rencontreras la personne avec qui tu auras envie de construire quelque chose — en admettant que ça se produise (parce que ça non plus, ce n’est pas une obligation), si à ce moment-là tu te connais déjà suffisamment toi-même, si tu sais qui tu es et ce que tu aimes, pas de problème : au lit, ça roulera tout seul !

Parole d’expérimentateur.

En attendant, laisse-moi un petit mot pour me dire ce que tu penses du sujet ou partage l’article à tes amis ! Ça me fera plaisir. Allez, bonne(s) expérimentation(s) à toi, et à bientôt !

Et surtout, n’oublie pas de Choisir pour Egsyster.

Si tu souhaites plus d'expérimentations toutes les deux semaines pour trouver TA définition du bonheur en changeant ta vie, abonne-toi à la newsletter "l'inspiration vers le bonheur"! 👇🏻👇🏻👇🏻

Mes derniers articles

Mon changement de vie

Mon changement de vie

J’ai vendu mes 14 entreprises pour me focaliser sur ce qui me rend heureux. Découvre pourquoi et comment j’ai changer de vie.

lire plus
S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

On associe souvent les personnes toxiques aux pervers narcissiques. Mais la toxicité d’une personne dépend d’un point de vue très personnelle. Découvre comment éloigner les personnes que tu considères toxiques de ton entourage et comment ne pas devenir toxique à ton tour.

lire plus

0 commentaires

0 commentaires

Change de vie en trouvant TA définition du bonheur

Rejoins la communauté en t'inscrivant à ma newsletter pour changer ta vie en trouvant TA définition du bonheur

Merci pour ton inscription 😊 Tu vas recevoir un e-mail très prochainement. Si tu ne vois rien dans ta boite, vérifie dans tes spams.

Pin It on Pinterest

Share This