fbpx

Comment apprendre ?

Un jeune homme heureux d'apprendre

Tu as envie d’apprendre des choses nouvelles, mais le système scolaire t’a fait croire que tu n’étais pas doué(e) pour ça ?
Tu t’es lancé(e) sur une voie il y a longtemps et maintenant tu voudrais changer de décor, mais tu te demandes si c’est possible ?
Tu débordes d’idées, mais tu sens que tu aurais besoin de les structurer pour avancer ?
En deux mots : tu as soif d’apprendre, mais tu ne sais pas comment t’y prendre.
Tu vas être surpris de voir à quel point c’est facile ! Tu peux même apprendre chaque jour sans avoir à débourser un centime…

  1. L’apprentissage : c’est quoi, pour toi
  2. 4 conditions pour un apprentissage réussi
  3. Tu veux un prof ? Choisis-le bien !
  4. Apprendre seul : tu peux le faire !

Ce que je partage avec toi, c’est une voie d’apprentissage qui correspond à MA vision. À toi de voir si ça fait écho à ce que tu es.

L’apprentissage : c’est quoi, pour toi ?

Choisis TA définition de l’apprentissage

Si je te dis « apprentissage », ça évoque quoi, pour toi ?
Ça te renvoie à ton enfance, quand tu demandais à ta mère de te montrer comment nouer tes lacets ?
Ou alors, tu te souviens avec angoisse de toutes ces années passées à suer à l’école sur des problèmes de maths ou des leçons d’histoire ennuyeuses à mourir ?
Tu penses peut-être à quelque chose de plus concret, comme cette formation que tu as suivie à ton boulot ?

Une jeune femme qui a choisir d'apprendre en pleine nature plutôt qu'avec des livres

Tu sais, j’aime bien parcourir les dictionnaires de synonymes. Voir quels mots sont liés entre eux, je trouve ça super instructif !
Si je regarde à quoi renvoie le terme « apprentissage », je lis : « éducation », « instruction », « formation », « introduction », « initiation », mais aussi « épreuve », « expérience », ou encore « stage ». Intéressant, non ?… De la théorie, de la pratique : tout y est !

Mais ce qui m’importe ici, c’est ce que tu vas choisir TOI. Lequel de ces mots te parle le plus ? Ça ressemble à quoi, selon toi, un apprentissage ?

Comment je vois l’apprentissage

Une femme apprenant à peindre en s'amusant
Personnellement, je me reconnais complètement dans cette citation de John Dewey, un philosophe et pédagogue anglais : « Apprendre ? Certainement, mais vivre d’abord, et apprendre par la vie, dans la vie ».
Pour moi, apprendre c’est vivre chaque jour avec le maximum d’intensité. C’est être ouvert à tout ce qui se présente. Comment je m’y prends ? J’ouvre grand mes oreilles et je vérifie régulièrement l’activation de mes antennes de réception !

Comprends-moi bien : je ne te parle pas de vivre en remettant tout en question, en étant dans l’opposition constante, pas du tout. Je constate simplement que si je suis vraiment présent à ce que je fais, chaque seconde de chaque minute : j’apprends.
Quand je marche, j’augmente mon endurance et j’entraîne mon souffle. Quand je conduis, j’améliore ma conduite. Quand je discute avec quelqu’un, je m’applique à comprendre un autre point de vue, une autre façon de penser. Quand je voyage, j’apprends à regarder le monde avec d’autres yeux.

Toi aussi, quand tu es dans l’ouverture, tu apprends tous les jours. Tu n’en as pas forcément conscience, c’est tout. Et n’oublie pas : tout s’apprend ! Je te l’ai déjà dit dans mon article sur les clés du bonheur, dans celui sur le bonheur en couple, celui sur savoir faire l’amour, et on en a aussi parlé quand on a évoqué ensemble les piliers d’un leadership réussi, tu te souviens ? Je t’invite à relire tes classiques.

Pourquoi est-ce que tu veux apprendre ?

Pour moi, la question fondamentale, elle est là : pourquoi apprendre ? Qu’est-ce qui TE pousse à apprendre ?
Je t’ai parlé de MA vision, qui correspond à MA définition de l’apprentissage.
Mais dans le fond, on se fiche de ce qui me motive moi : je veux que tu me dises ce qui te pousses TOI, à entamer une démarche d’apprentissage.

Jeune fille heureuse d'apprendre

Tiens, je fais une hypothèse : tu aimes skier et tu rêves de pratiquer le biathlon. Le problème, c’est que tu n’as jamais tiré de ta vie. Là, j’imagine que ta volonté à toi, c’est d’apprendre à tirer pour pouvoir te mettre à cette discipline, non ?

Un autre exemple : tu veux lancer ton blog culinaire, tu as plein d’idées de recettes, mais tu n’as aucune notion technique en cuisine. Dans ce cas, tu n’auras aucun mal à passer des heures à regarder des vidéos qui vont t’expliquer en long, en large et en travers comment déglacer une poêle de cuisson, chemiser un moule, braiser du chou ou brider une volaille, pas vrai ?

La réussite de ton apprentissage dépend généralement de ton degré de motivation… Mais pas seulement ! C’est ce qu’on va voir ensemble tout de suite.

Les 4 conditions pour un apprentissage réussi

Persévérer

Tu as décidé de te mettre à l’équitation. Le contact avec les chevaux, un sport en pleine nature : ça te fait kiffer. Mais à la première chute, tu abandonnes. Bon. Qu’est-ce que tu vas retirer de cet apprentissage ? Pas grand-chose, si tu restes sur ce premier échec.
Je vais te parler de Teddy Riner. Tu sais, le judoka le plus titré de l’histoire. On est à Pékin, en 2008. L’année précédente, il a été sacré champion d’Europe et champion du monde. En toute logique, il se voit déjà champion olympique. Il touche presque l’or du bout de ses doigts, il a travaillé tellement dur pour ça… Mais en quart de finale, il se laisse piéger par un spécialiste du contre, un Ouzbek redoutable.

La résilience est un fondamental de l'apprentissage

Cette défaite aurait pu lui couper définitivement les jambes, dans cette compétition. Mais il ne veut pas laisser sa déception tout gâcher : il retrouve de l’énergie et arrache une médaille de bronze qui fait la fierté de tout le clan français. Parce qu’il a du cran, Teddy !
Et toi, comment est-ce que tu fonctionnes ? Est-ce que tu te décourages facilement ? Est-ce que tu laisses les obstacles avoir raison de ton envie d’apprendre et de t’améliorer ? Si c’est le cas, ça aussi, ça se travaille (là, je te renvoie à mon article sur la confiance).

Y croire

Une femme qui crois en ses rêves pour apprendre

Oui, ça peut avoir l’air bateau, cliché, tout ce que tu veux, mais c’est une réalité : si tu n’y crois pas, tu n’y arriveras pas. Ou en tout cas, tu vas sacrément minimiser tes chances.
Si tu es persuadé au plus profond de toi que tu as de la valeur, alors tu sais que ce que tu es et ce que tu désires, ça compte (tu peux encore aller lire mon article sur la confiance).

I believe I can fly, I believe I can touch the sky. Ça te fait marrer, mais c’est la stricte vérité : moi, j’y ai vraiment cru ! Et c’est pour ça que je l’ai fait : je suis devenu pilote, un de mes plus grands rêves. Je n’ai laissé personne me dire que c’était impossible (enfin si, je les ai laissés dire, justement, mais je ne les ai pas écoutés). Au lieu de regarder mes pieds et de finir par trébucher, j’ai continué à fixer l’horizon…

Avoir (vraiment) envie

Je te parlais d’envie, tout à l’heure. Alors on va continuer avec les parallèles musicaux : « l’envie d’avoir envie ». On s’est bien foutu de lui, n’empêche qu’il avait tout compris, Johnny.
Souris ! Prends du plaisir ! Fais ce que tu aimes faire dans la joie, au lieu de répandre du sel sur tes plaies et de mettre un point d’honneur à montrer au monde à quel point tu en baves… Je te jure que ce sera plus sympa pour toi d’avoir la banane, et que les autres te remercieront de ne pas tirer une tête de six pieds de long en permanence.

Mais ce sera surtout beaucoup plus productif. Ton cerveau apprend mieux dans la joie, il est bizarre, mais c’est comme ça (ben oui, qui préfère la joie au désespoir ? Franchement, on se le demande).

Femme ayant envie d'apprendre en lisant

Être passionné(e)

Une femme passionnée par la photographie en train d'apprendre à photographier

On a parlé de motivation, de joie, d’envie, on va aller un cran plus loin : mets du feu dans ta vie ! Vis avec passion !
Regarde ces dingues de jeux vidéo en ligne. C’est la passion, qui leur permet de tenir des nuits entières devant leur écran, c’est elle qui les pousse à persévérer et à améliorer leurs tactiques et leur niveau de compétence !

Et une danseuse de ballet, tu crois que sans ce feu elle pourrait supporter tout ce qu’elle doit endurer au quotidien pour devenir une étoile ? C’est une ardeur profonde, une exaltation intérieure, qui la remet en mouvement chaque fois qu’elle se tord une cheville ou qu’elle finit sa journée les pieds en sang.
La passion anime, elle emporte, elle balaie tout sur son passage ! Si tu es sincère et que tu souffles bien sur les braises, rien ne pourra éteindre ton feu intérieur.

Tu veux un prof ? Choisis-le bien !

Une question de confiance

Que ce soit une personne en chair et en os, un livre, un site web, tu as tout intérêt à être intraitable sur ta sélection.

Le critère de base pour faire ton choix, c’est la confiance. Celui ou celle qui va t’apprendre quelque chose doit impérativement t’inspirer une entière confiance. Attention ! Je n’ai pas dit qu’il devait susciter ton admiration.
Si tu admires ton mentor, ton instructeur, ton maître, quel que soit le nom que tu lui donnes, tu es dans un rapport malsain : tu vas essayer de répondre à son besoin à lui avant tout, parce que tu estimes qu’il est supérieur à toi.

Femme ayant confiance en la personne qui l'accompagne pour apprendre

Dans ma vie, beaucoup de gens m’ont aidé à grandir et à évoluer. Pas parce qu’ils m’étaient supérieurs, mais parce qu’à un moment donné, ils avaient à m’apporter quelque chose qui me faisait défaut. Point.
Et ces gens-là aussi, j’ai pu les aider à progresser, la plupart du temps sans même le savoir. Parce que chacun de nous dispose d’une richesse personnelle unique qu’il peut partager avec n’importe qui. Ça, j’en suis convaincu. Quelqu’un t’apporte quelque chose, tu lui fournis autre chose en échange (un savoir, un point de vue, de la confiance, ça dépend du besoin et du contexte) : c’est le système des vases communicants, si tu veux.

Et la (bonne) pédagogie, on en parle ?

Chacun sa méthode pédagogique pour apprendre. Les nouvelles méthodes en intelligence collective sont très à la mode en ce moment pour l'apprentissage.

Pédagogie : « 1. Science de l’éducation des enfants (et, par extension, des adultes) ; méthode d’enseignement. 2. Qualité du bon pédagogue. »
Voilà ce que nous dit le dico (le Robert, en l’occurrence). C’est un peu vague, quand même. Qu’est-ce que tu en dis ? En quoi est-ce que ça nous explique ce qui fait un bon pédagogue ? Elle ressemble à quoi, cette fameuse « qualité » ?
Si tu repenses à la plupart de tes profs de collège ou de lycée, je suis sûr que tu auras du mal à les qualifier de « bons pédagogues », je me trompe ?
Et ceux que tu as aimés, qu’est-ce qu’ils avaient de plus ?

J’ai ma petite idée sur la question : je suis prêt à parier qu’ils savaient (réellement) écouter et qu’ils avaient de l’empathie pour leurs élèves.
Ils n’avaient peut-être pas eu « mention très bien avec félicitations du jury » à leur CAPES, mais ils avaient compris comment fonctionne un être humain, ce qui le motive et lui donne le plaisir d’apprendre.

Pas besoin de connaître l’Encyclopédie par cœur pour être un bon prof. Le principal, c’est de réussir à tisser une relation forte avec ses élèves. Une relation basée sur le respect et la confiance (eh oui, encore elle).

Apprendre seul : tu peux le faire !

Bien sûr que tu peux apprendre par toi-même ! J’en suis l’exemple vivant. Je l’ai fait de nombreuses fois dans ma vie, et je continue à le faire dès que l’envie me prend.
Être seulement face à toi-même, ça te permet d’apprendre à ton rythme (dans mon cas, ça veut généralement dire « plus vite que la musique »), d’aller grappiller des infos où tu veux sans avoir de comptes à rendre à personne, de ne pas finir ce que tu as commencé, de passer à autre chose sans prévenir… Bref, c’est la liberté.

Et je suis un adepte de la liberté, ça tu le sais. Je n’ai pas peur d’attraper un bouquin pour apprendre quelques mots de swahili avant de partir en voyage ni de m’inscrire à une formation en ligne sur la psychologie positive si ça m’excite.
C’est génial, toutes les possibilités d’apprentissage qu’on a à portée de main aujourd’hui, tu ne trouves pas ? N’oublie pas que tu vis une époque formidable, pour ça : tu peux choisir ce qui t’intéresse, il y a sûrement une offre démentielle de l’autre côté. Alors, profites-en !

Jeune femme apprenant seule en autodidacte

Apprendre seul c’est cool, on est d’accord là-dessus. Ce que je peux te dire, en revanche, parce que ça aussi je l’ai vécu un nombre incalculable de fois, c’est que quand j’ai eu l’occasion de me former avec d’autres personnes, c’est là que je me suis le plus éclaté.
Avec l’émulation collective, tout est exacerbé : en groupe, j’ai souvent l’impression que mon cerveau est un grand bain bouillonnant, qui chauffe au fur et à mesure des échanges.
Apprendre à plusieurs, c’est potentialiser le dynamisme, la joie, la passion et multiplier les idées à l’infini !
Une série géniale ou un bon film, tu préfères regarder ça tout seul ou avec des amis ? Une comédie est encore plus fun quand le rire de l’autre décuple le tien, et un drame est plus poignant quand tu sens la tension de la personne qui est assise à côté de toi…
J’ai remarqué que pour l’apprentissage, c’était pareil : en groupe, j’apprends plus et j’apprends mieux.

Voilà ce que je voulais te dire, à toi qui te demandes comment faire pour apprendre. Pas de recette miracle, je te l’ai dit, mais de nouvelles pistes d’expérimentation.
Ça te paraît osé ? Risqué ? Tu as peur de te lancer ? Si tu as encore des doutes, tu peux méditer cette pensée de l’auteur Paulo Coelho : « Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle ». Je ne sais pas ce qu’il en est pour toi, mais moi, ça me calme.
Tu trouves que je délire ? Que ce n’est pas du tout comme ça qu’on apprend ? Eh bien vas-y, je t’écoute ! Tes commentaires m’intéressent, tu le sais. Parce que me confronter à ta vision me permettra d’apprendre encore…

Parole d’expérimentateur. 
N’hésite pas à me laisser un petit mot pour me dire ce que tu penses du sujet, ça me fera plaisir. Allez, bonne(s) expérimentation(s) à toi, et à bientôt !

Et surtout, n’oublie pas de Choisir pour Egsyster.

Si tu souhaites plus d'expérimentations toutes les deux semaines pour trouver TA définition du bonheur en changeant ta vie, abonne-toi à la newsletter "l'inspiration vers le bonheur"! 👇🏻👇🏻👇🏻

Mes derniers articles

Mon changement de vie

Mon changement de vie

J’ai vendu mes 14 entreprises pour me focaliser sur ce qui me rend heureux. Découvre pourquoi et comment j’ai changer de vie.

lire plus
S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

On associe souvent les personnes toxiques aux pervers narcissiques. Mais la toxicité d’une personne dépend d’un point de vue très personnelle. Découvre comment éloigner les personnes que tu considères toxiques de ton entourage et comment ne pas devenir toxique à ton tour.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Change de vie en trouvant TA définition du bonheur

Rejoins la communauté en t'inscrivant à ma newsletter pour changer ta vie en trouvant TA définition du bonheur

Merci pour ton inscription 😊 Tu vas recevoir un e-mail très prochainement. Si tu ne vois rien dans ta boite, vérifie dans tes spams.

Pin It on Pinterest