fbpx

Atteindre son but : une question d’objectifs ?

Tu aimerais que ça bouge, dans ta vie. Que ça avance. Alors, tu décides de passer à l’action. Mais tu te demandes ce que tu es censé(e) faire, concrètement. Ah oui, tu as entendu dire que le mieux, c’était d’y aller étape par étape. On t’a dit que dans la vie, il fallait se fixer des OBJECTIFS.

 

Ça y est, le mot est lâché.

Je vois l’idée, et je suis ton raisonnement. Un pas après l’autre, je suis d’accord avec ça.

Lire plus

Sors des schémas imposés

Ce que les autres attendent de toi

Stop les idées préconçus

« Pour réussir, il faut se fixer des objectifs. » Tu as entendu ça 1000 fois ? Moi aussi. Et à chaque fois, cette phrase m’a fait bondir ! Ça t’étonne ? Tu pensais que je serais le premier à m’attribuer cette affirmation ? Eh bien, c’est que tu ne me connais pas encore assez. 

Si tu m’as déjà lu, tu as peut-être compris que je n’aime ni les phrases toutes faites ni les idées préconçues. Mais ce que je déteste encore plus, ce sont les contraintes ! Les contraintes extérieures, en tout cas, celles qu’on voudrait m’imposer.
Je ne fais confiance qu’à mon baromètre intérieur.

Personne n’a rien à m’imposer, et à toi non plus. Si ce qu’on te présente comme une vérité absolue ne résonne pas chez toi, c’est qu’on est en train de t’amener à accepter quelque chose qui ne te correspond pas, et ça, ce n’est pas bon pour toi.
J’aimerais que tu gardes toujours ça à l’esprit.

Les codes, je t’apprendrai à les déconstruire. Tes limites, on les repoussera ensemble.

Ce que ton cerveau voudrait que tu fasses

Procastination

Ton cerveau est une machine extrêmement complexe… qui te pousse avant tout à la paresse !

Là, c’est l’instinct de tes lointains ancêtres qui s’exprime : survivre nécessite d’économiser son énergie. Selon cette loi ancestrale, moins tu uses tes forces, plus tu as de chances de t’en sortir ! 

C’était vrai quand chaque morceau de viande était compté et qu’il fallait toujours être dans un état de vigilance extrême pour ne pas se faire dévorer par un animal sauvage ou tomber dans une crevasse apparue subitement suite à un tremblement de terre inattendu. 

Tu seras d’accord avec moi pour dire que le contexte a quand même sacrément changé (pour la plupart de ceux qui vont lire ces lignes, en tout cas).

Quoi qu’il en soit, les traces de nos comportements archaïques subsistent, et ce processus s’est même renforcé avec l’évolution de l’humanité.

Moins tu en fais, moins tu as envie d’en faire : une partie de ton cerveau te félicite de choisir de rester sur ton canapé à manger des pots de crème glacée au lieu d’aller te décrasser les poumons en forêt ! En plus ton cerveau adore le sucre, parce que ça s’assimile facilement…

Et tu sais d’avance ce qui risque de se passer si tu te retrouves face à un escalator : tu vas le prendre de façon automatique, sans chercher à savoir s’il y a un escalier juste derrière. Simplement parce que ça va dans le sens de ce que ton cerveau recherche : le moindre effort

La procrastination (tu sais, cette tendance à remettre ses actions au lendemain), c’est naturel ! Et puis c’est plus confortable de regarder Roland-Garros devant son écran que de s’inscrire dans un club pour aller courir sur un terrain en baignant dans sa transpiration… 

Selon moi, même si apprendre à t’écouter est important, connaître les fondements de tes comportements instinctifs l’est tout autant. Sinon, tu te laisses manipuler (par ton propre cerveau, certes, mais au final ce n’est pas toi qui décides réellement).

J’ai beaucoup appris sur le fonctionnement du cerveau. On peut échanger sur le sujet, tu verras, c’est passionnant !

Détermine la finalité de tes objectifs

Sais-tu ce qui se cache vraiment derrière tes objectifs ?

Tu veux t’engager dans quelque chose de nouveau. Derrière cette volonté de changement, il y a une finalité, pour toi. Je me trompe ? Sinon, pourquoi ce questionnement sur tes objectifs ?

Eh bien c’est ce but, cette destination, que tu as toujours intérêt à garder en ligne de mire

Pose-toi cette question avant de te lancer dans quoi que ce soit : qu’est-ce qui me pousse véritablement à vouloir faire des changements dans ma vie ?

Mettons que tu aies envie de trouver un nouveau job. Pourquoi ? Si tu me réponds uniquement : « parce que celui que je fais actuellement est nul », tu restes dans le négatif, et ce n’est pas un moteur pour avancer. Où est-ce qu’elle est, ta motivation profonde ? Vers quoi as-tu envie d’aller ?

Si tu creuses un peu et que tu me dis : « en fait, je voudrais un boulot dans lequel je puisse apprendre tous les jours », alors là oui, c’est du positif, du constructif ! Tu cherches à atteindre quelque chose, tu ne te contentes pas de fuir une situation désagréable.

Ou alors, disons que tu aimerais te séparer de ton ou de ta partenaire. Le but du jeu n’est pas de ressasser tout ce qui te dérange chez cette personne, mais de comprendre ce qui te manque actuellement et que tu aimerais créer avec quelqu’un d’autre.

Par exemple, tu peux te rendre compte que tu as besoin de sortir de la routine et de vivre des expériences qui te nourrissent et te procurent de la joie.

Je peux t’assurer que j’ai l’habitude d’aider les gens à déterrer leurs désirs enfouis : je peux y travailler avec toi.

Définis tes besoins avec précision

Attention à ne pas viser trop large : pense à définir précisément ce qui est nécessaire pour toi.

Si tu restes au stade qui consiste à te dire « j’ai envie d’être heureuse », ça va être compliqué pour toi de prendre la direction qui te correspond.

Par contre, si tu arrives à cerner tes besoins, ça te servira de boussole pour effectuer tes choix.

Qu’est-ce que ça veut dire, pour toi « être heureuse » ? Vivre des moments de complicité avec quelqu’un ? Habiter dans une grande maison ? Avoir un chien ?

Je te renvoie à mon article sur les 7 clés du bonheur, si tu veux aller plus loin.

Tes priorités, il n’y a que TOI qui sois capable de les définir

Personne n’a le droit de te critiquer sous prétexte que pour toi, le bonheur passe obligatoirement par l’achat d’un bateau, ou parce que dans ta vision des choses, il rime avec six mois de voyage par an (ça, c’est ce que j’ai vécu, et je partage cette expérience dans mon livre, qui sort bientôt).

Concentre-toi sur le "pourquoi"

Oublie le « comment » !

Jeune homme mal entouré qui perd son estime de soi

Voilà. Tu m’as lu jusque-là, peut-être avec intérêt, ou peut-être en attendant juste poliment la suite. Et maintenant, tu te dis : « OK. C’est bien joli, tout ça, mais que ça ne me dit pas comment je vais atteindre mes objectifs ! »

Aha ! Je te prends en flagrant délit ! Elle est là, ton erreur : ce n’est pas le « comment » qui doit te préoccuper, mais le « pourquoi ».

Reprenons notre exemple du travail. Tu veux changer de job, mais tu passes ton temps à te demander comment tu vas faire. Si tu te mets dans cet état d’esprit, tu rumines et tu piétines. Ça n’avance pas. Ça ne bouge pas. Normal : inconsciemment, tu as fermé la porte aux opportunités.

Faisons un petit test. Au lieu de ressasser ce qui te paraît insurmontable dans ce changement, tu vas commencer à parler autour de toi de ce qui te pousse à changer : « J’aimerais vraiment trouver un travail qui me permette de développer mes capacités et d’acquérir de nouvelles connaissances ». 

Tu as l’impression que ça ne changera rien ? Faux ! Là, tu te mets en position d’ouverture, tu entrebâilles la porte. Je te parie qu’en faisant ça régulièrement, un jour tu vas tomber sur quelqu’un qui te dira : « Ah, mais attends, je connais une super boîte dans ton domaine, et justement, j’ai entendu dire qu’ils cherchaient un nouveau manager ». Ça pourrait même se produire plus tôt que tu ne le crois…

Ou bien on reparle de ton couple, si tu veux. Tu as défini que tu voulais casser ta routine et que tu avais besoin de davantage de complicité avec la personne qui partage ta vie. Pourquoi ? Tu me réponds que c’est parce que tu veux te lever le matin gonflée à bloc et avoir le sourire toute la journée. Alors là oui, ça me paraît être un super argument ! Si tu savais le nombre de femmes que j’ai connues fatiguées, déprimées, éteintes, et qui se sont subitement épanouies comme les belles fleurs qu’elles avaient toujours été… Je te jure, c’était phénoménal !

Mais avant ça, tu vas devoir déjouer les pièges du « comment ». Parce que quand tu vas commencer à dire à ta famille et à tes amis que tu penses te séparer de ton conjoint, tu vas voir, ça va fuser direct : « Comment tu vas faire ? Ton boulot ne rapporte pas assez ! Et avec les enfants, ça va être trop galère ! »

T’inquiète, les autres sont très forts pour trouver des « comment ». Ils vont tout de suite te bombarder avec les impossibilités qui correspondent à leurs schémas et à leurs propres limites.

À toi de faire la sourde oreille et de répondre en exposant tes « pourquoi ».

Tes motivations profondes ne sont pas négociables, et la conviction que tu mettras à les partager pourrait transformer la vision de bien des gens de ton entourage…

La magie de la focalisation sur le "pourquoi"

Jeune homme mal entouré qui perd son estime de soi

 

Comme d’habitude, tu te doutes que je ne parle pas en l’air. Tout ça, je l’ai expérimenté.

Un jour, j’intervenais dans une conférence, et à la fin de mon speech, les gens ont commencé à me demander où ils pourraient lire quelque chose de moi, qui leur permettrait d’en savoir plus sur mon parcours et d’aller plus loin dans leur réflexion.

Au début, je me suis contenté de dire que mon truc à moi c’était de parler, et que de toute façon, je n’étais pas très doué pour l’écriture.

Et puis, ça s’est reproduit. D’autres personnes m’ont fait la même demande. Et d’autres encore après celles-là. 

Ce qui comptait le plus pour moi quand j’ai décidé de changer de vie, c’était de pouvoir aider les gens à aller mieux et à trouver leur chemin vers le bonheur. Je voulais partager mes expérimentations et mes réflexions avec autant de personnes que possible.

Petit à petit, c’est devenu une évidence : bien sûr qu’il fallait que j’écrive un bouquin que je pourrais diffuser ensuite à grande échelle ! C’était ça, que j’avais envie de faire pour toucher les gens et les aider à transformer leur vie : transmettre par écrit le fruit de ces expérimentations qui avaient déjà fait écho à tellement de personnes. Et aller plus loin en développant toutes les idées qui y étaient associées…

Imagine un peu que je sois resté bloqué sur le « comment », moi qui n’y connaissais rien et qui n’avais pas les aptitudes requises. J’aurais lâché l’affaire et abandonné tout simplement ce projet. 

Mais non. Comme je suis relativement têtu, je me suis plutôt mis à me rappeler tous les jours mes « pourquoi », et j’en ai parlé autour de moi. Dans des soirées, ou quand je rencontrais de nouvelles personnes. Tu devines la suite ? Eh oui, de petits miracles se sont produits rien que parce que je parlais de mon idée en y mettant toute ma passion et mon énergie (et sans écouter ceux qui essayaient de me décourager).

Les choses se sont enchaînées naturellement, et ce fameux livre est aujourd’hui en très bonne voie : dans moins de 6 mois, tu pourras le tenir entre tes mains…

À l’inverse, dans ma vie, chaque fois que je me suis concentré sur le « comment », je me suis planté. Systématiquement. 

Alors que dès que j’étais capable de communiquer mon envie, les choses venaient à moi comme par magie… Des histoires de ce genre, je peux t’en raconter des tas ! On en parle ensemble quand tu veux.

Le « comment », ce n’est qu’une question de logistique et ça se règle tout seul quand on reste bien focalisé sur son « pourquoi ».

Essaie ! Tu en feras l’expérience par toi-même.

Construis, ton rêve, une brique après l’autre

Fais confiance à qui t'appelle

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ». Tu connais cette citation d’Oscar Wilde ?

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec lui. Dans mon référentiel, absolument TOUT est possible. Si l’envie et la confiance sont là, vise la lune et c’est tout l’Univers qui s’offrira à toi ! Tu as le droit de choisir n’importe quel rêve, et si tout chez toi s’aligne (ta motivation, tes besoins profonds et ce que tu es capable de mettre en œuvre) tu peux recevoir au-delà de tes espérances.

Qui es-tu pour dire quelle taille d’objectif tu dois te fixer ? Et qui sont les autres pour rogner les ailes de tes rêves ? Pour t’asséner que tu ne seras pas pilote de ligne, et encore moins astronaute ? 

J’ai lu cette phrase, ce matin : « Quand une personne te dit que c’est impossible, rappelle-toi qu’elle parle de ses limites et non des tiennes. » C’est exactement ce que je pense.

Tout petit déjà, Thomas Pesquet rêvait de voler. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’aujourd’hui, il vole haut ! 

 

Est-ce qu’il en serait là s’il avait écouté ceux qui lui répétaient qu’il n’irait jamais dans l’espace, quand il était étudiant à l’École Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace ? Est-ce qu’il serait à bord de la Station Spatiale Internationale, s’il s’était dit qu’il y avait peu de chance qu’il fasse partie de l’infime pourcentage des membres de l’ESA (European Space Agency) à partir réellement en mission ? Je ne crois pas.

Thomas Pesquet a tracé sa route sans se préoccuper de ce que les autres pensaient de ses rêves. Et il est devenu le plus jeune membre du corps des astronautes européens.

Il n’est pas plus exceptionnel que toi et moi. Il a simplement compris comment les choses fonctionnent.

Et Barack Obama, tu as l’impression qu’il s’est découragé quand on lui a dit qu’il ne serait jamais président parce qu’il était noir (et je te parie mes 2 bras qu’on le lui a répété des centaines de fois) ? Non, il est resté focalisé sur son « pourquoi », et il a fermé ses oreilles au reste. 

Un jour, une femme fera la même chose…

Pas de pression sur la temporalité

Je ne vais pas prétendre que tout ça se fait du jour au lendemain. Ce serait un mensonge tellement gros que tu n’y croirais pas !

Je ne vais pas non plus te faire croire que tu obtiendras tout ce que tu désires sans faire le moindre effort. Que tu n’as qu’à claquer des doigts pour que tes envies se matérialisent devant toi.

Si tu restes assis devant ta télé avec une bière à regarder les tirages du loto en espérant devenir millionnaire sans rien faire, sans même jouer, il ne t’arrivera rien de ce que tu souhaites, c’est certain.

Par contre, ce que j’aimerais que tu comprennes, c’est que tu te bloques en t’imposant une temporalité précise. « Je veux avoir construit ma carrière à 40 ans ». « Si je ne fais pas partie des 10 meilleurs joueurs de tennis mondiaux dans les 2 ans, c’est que je suis un raté ».

Il y a ce vers quoi on tend, et ce qu’on ne maîtrise pas totalement. La temporalité fait partie de ces mystères qu’on ne peut pas percer. De ces éléments qu’on ne peut pas prédire avec exactitude. Difficile de dire quand ton rêve se réalisera (ou si sa réalisation ressemblera exactement à ce à quoi tu t’attendais, d’ailleurs).

Ne te mets pas des bâtons dans les roues tout(e) seul(e) en te limitant dans le temps. Les choses se font quand elles doivent se faire. Si tu y as mis tout ton cœur et toute ton énergie, elles se feront, rassure-toi !

Tu vois, la base c’est de te fixer une finalité. D’avoir un horizon qui se dessine très clairement dans ta tête. Tes objectifs se définiront tout seuls à partir de là. 

Et surtout, fais-moi plaisir : arrête de te poser la question du « comment », sinon tu te fixeras des objectifs « petit bras », ou pire encore, tu renonceras carrément à tes projets parce que tu seras tétanisé(e) par la liste des « impossibilités » qui t’auront été dictées par les codes sociétaux que les autres autour de toi seront ravis de te rappeler.

Quand tu oublies le « comment », les solutions se présentent d’elles-mêmes. Juste parce que tu restes dans une énergie positive et que tout ton être est dirigé vers le but que tu t’es fixé.

Aie confiance en toi (je te renvoie à mon article sur le sujet) et accorde à tes rêves la valeur qu’ils méritent !

Parole d’expérimentateur.

N’hésite pas à me laisser un message ou à m’appeler. On pourra discuter ensemble de tes objectifs.

Et puis partage avec nous ta finalité : fais-nous savoir sur les réseaux sociaux ce qui te motive, fais-nous vivre ton rêve ! Qui sait, tu te retrouveras peut-être connecté(e) à LA personne qui débloquera une situation et qui te permettra de faire avancer ton projet…

Allez, bonne(s) expérimentation(s) à toi, et à bientôt !

Et surtout, n’oublie pas de Choisir pour Egyster

Mes derniers articles

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

On associe souvent les personnes toxiques aux pervers narcissiques. Mais la toxicité d’une personne dépend d’un point de vue très personnelle. Découvre comment éloigner les personnes que tu considères toxiques de ton entourage et comment ne pas devenir toxique à ton tour.

lire plus
L’estime de soi

L’estime de soi

Découvre comment regagner son estime de soi et sa confiance en soi au travers de mes 8 conseils que j’ai expérimenté durant ma vie.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Change de vie en trouvant TA définition du bonheur

Rejoins la communauté en t'inscrivant à ma newsletter pour changer ta vie en trouvant TA définition du bonheur

Merci pour ton inscription 😊 Tu vas recevoir un e-mail très prochainement. Si tu ne vois rien dans ta boite, vérifie dans tes spams.

Pin It on Pinterest

Share This