fbpx

Comment être heureux ?

LE bonheur n’existe pas. TON bonheur, oui. Le tien, celui de personne d’autre. 

Et pour être heureux, tu vas devoir :

  1. T’affranchir des codes
  2. Décrypter tes choix
  3. Tracer ton propre chemin
  4. Expérimenter pour te découvrir
  5. Regarder vers l’extérieur
  6. Arrêter de fuir
  7. Te relier aux autres
Lire plusPlus d'articles

Rien que de lire le programme, ça t’épuise? Si c’est la pilule miracle que tu veux, va voir ailleurs si quelqu’un d’autre y est : c’est la fin de la route pour toi. 

Eh non, je ne vais pas te mentir : ton bonheur, tu vas devoir galérer comme un rat pour le trouver.

Parce que chercher à être heureux, ce n’est pas attendre que le bonheur tombe du ciel comme une pluie de grêlons — OK, construire ton bonheur rimera souvent avec «te prendre des cailloux en pleine face», mais la ressemblance s’arrête là… 

Allez, on se retrousse les manches et on se lance dans le bâtiment! Eh oh, je suis sympa : je te prête ma caisse à outils…

Clé #1 : Affranchis-toi des codes pour être heureux !

1. Détache-toi des stéréotypes

Les codes sociétaux

Tu es jeune, tu es étudiant ? Alors tu dois forcément être défoncé dès le jeudi soir et tous les week-ends. Tu as vingt ans et tu es encore vierge ? Ma pauvre, tu dois avoir de sérieux problèmes psychologiques, parce qu’à ton âge, on s’envoie en l’air avec tout ce qui bouge… Tu vis en banlieue ? Aïe, ça va être dur pour toi de trouver un job…

Un homme en rose et une femme en bleu qui sont heureux

Tout ça, ce sont des clichés. Des images que les gens plaquent sur des « catégories » pour faciliter leur représentation du monde (et pour te vendre des trucs, aussi, on va en reparler, ne t’inquiète pas). C’est pratique, les clichés. Pas besoin de connaître les gens. Zéro fatigue.

Les codes familiaux

Personne malheureuse à cause de sa famille

Arrêter les études avant vingt-cinq ans ? Ah ça non, pas question ! Et puis choisir un métier manuel, ce serait la honte… Une année sabbatique pour voyager ? Mais ça, c’est pour les faignants !

C’est quoi, ces idées toutes faites ? On pense ça chez toi ? Oui, c’est bien possible. Tes parents, tes grands-parents, ont leur propre vision de la vie. Héritée de leur lignée et de leurs expériences personnelles, plus ou moins réussies.

Il ne tient qu’à toi de te défaire de ces images. Ignore-les et fais tes propres choix !

2. Identifie les mensonges sociétaux

On a parlé des images véhiculées par la société, mais il y a aussi les mensonges. Tout ce qu’on te fait croire pour que tu te fondes dans la masse et surtout, pour que tu consommes. Depuis tout gamin, tu es manipulé à grands coups de Père Noël et de Petite Souris !

Une fois que tu es adulte, on essaie de te vendre un amour de contes de fées, avec prince charmant ou princesse docile, bague hors de prix et mariage incontournable. Et on te force à penser que c’est la seule voie pour être heureux en couple. Bien sûr, c’est faux.

Pinochio malheureux face aux mensonges de la société

On te fait miroiter que la solution, c’est l’argent. Que tu dois en gagner toujours plus, si tu veux être libre. Alors tu te crèves au boulot, tu joues au loto, et tu finis barjot. Parce que l’argent ne t’achètera jamais ce qui te manque vraiment (lien article)…

Des mensonges de société, je pourrai t’en faire une liste longue comme mon bras… Pas la peine, je crois que tu as compris l’idée : à toi de t’amuser à identifier les autres.

3. Doute de tout

Une personne qui doute de la presse pour chercher le vrai bonheur

On t’a appris à avoir des convictions ? Je vais t’apprendre à douter. Le doute est sain. C’est justement lui qui te permet de ne pas te jeter tête baissée sur le premier mensonge venu.

N’aie pas peur de tout remettre en question. Absolument tout.

4. Avoir ≠ être

« Tu as tout pour être heureux ». Tu as déjà entendu ça, pas vrai ? Pire, je suis sûr que tu l’as même pensé en regardant ton voisin démarrer en trombe son coupé sport flambant neuf.
Après, tu t’es dit que tu te ferais bien un burger bien gras pour te consoler.
Et puis tu as décidé d’ajouter une bouteille de ce petit apéro hyper sympa dont ils font la pub à la télé, en ce moment. Mais juste parce que c’est vendredi, hein.
Tu t’es dit que tu te sentirais tellement mieux, après tout ça…

Homme dépendant de la consommation et qui n'est pas heureux

Et donc ? Tu t’es senti mieux ? Ça a réglé tes problèmes comme par magie ?… Voilà. On y est. Tu t’es fait avoir par le marketing. Tout le monde a beau essayer de t’en convaincre avec des photos sexy, je voudrais te le crier très fort pour que tu m’entendes bien : NON, CONSOMMER NE REND PAS HEUREUX !

La course après les biens matériels te coupe de ta véritable quête : te trouver toi. En achetant à tour de bras, tu voudrais combler ce grand vide que tu sens grandir en toi. Autant essayer de remplir le Zénith avec des pets de lapin…

Clé #2 : Décrypte tes choix pour trouver ton bonheur !

1. Analyse tes schémas de fonctionnement

Être heureux c'est connaitre son schéma de pensé !

Tes choix sont orientés par de nombreux paramètres. Qu’est-ce que tu crois ? Que si tu avais vu le jour dans un bidonville de Manille, tu serais en train de te demander si tu vas choisir entre un DUT Tourisme et une école de commerce ? Tu te doutes bien que tu aurais un autre genre d’options…

Même chose selon la famille dans laquelle tu as grandi. Tes parents, ils étaient plutôt stricts ou laxistes ? Ils étaient riches ou pauvres ? Ils étaient tristes ou heureux ? Quoi qu’il en soit, ils ont joué un rôle dans ta façon d’appréhender le monde. C’est fatal.

Je ne veux pas dire par là que tu n’as aucune marge de manœuvre, que ta vie entière est conditionnée par tes origines. Sache simplement que si tu es conscient des schémas qui opèrent en toi depuis le tout début, tu pourras réorienter tes pensées et tes actes seront plus réfléchis.

2. Évalue tes croyances

Idem pour ce qui est de tes croyances, et peu importe d’où tu les tiens. La réalité que tu te fabriques dépend de ces croyances.
Si ce sont des croyances qui te permettent d’aller toujours plus loin et de te dépasser, pas de souci ! Si elles te limitent dans tes actions, par contre, peut-être que tu devrais te demander si ce n’est pas le bon moment pour en changer.

Femme évaluant ses croyances pour être heureuse

Je te donne un exemple tout bête : tu es convaincu que tu n’es pas doué pour le dessin. Du coup, tu t’interdis de rêver que tu vas devenir architecte, alors que tu te verrais bien plancher sur la maison du futur. C’est dommage, non ?

Là encore, c’est comme pour les schémas familiaux : le premier pas, c’est d’avoir conscience des croyances qui te barrent la route vers le bonheur.

Clé #3 : Trace ta route vers le bonheur !

1. Qu’est-ce qui te fait vibrer ?

Un homme qui heureux en train de peindre

Qu’est-ce qui te motive, dans la vie ? Qu’est-ce qui te donne envie de te lever le matin ? Tu t’imagines au milieu d’un troupeau de chèvres et ça te fait kiffer ? Tu préfèrerais passer des heures à élaborer un business plan ?

Il n’y a pas de bons ou de mauvais projets. Mais certains sont faits pour toi, d’autres non. Trouve ce qui donne du sens à ton existence, suis ton instinct !

2. Quelles valeurs sont importantes pour toi ?

Pour toi, les valeurs, c’est les valeurs, et ça ne se discute pas, parce qu’on a tous les mêmes. Alors là, pas du tout.

Si tu bosses avec quelqu’un sur un projet, qu’est-ce qui sera essentiel pour toi ? Que cette personne travaille comme un forcené ? Qu’elle rende toujours son travail en temps et en heure ? Ou que tu puisses compter sur son soutien quoi qu’il arrive ?

Connaitre ses valeurs est essentiel pour être heureux

Plus ou moins consciemment, tu vas forcément classer ces critères selon le degré d’importance qu’ils ont pour toi. Ce n’est ni bien ni mal, c’est le reflet de ce que tu es.

3. Quelles sont tes préférences ?

Femmes qui doit faire un choix pour être heureuse

À la base il y a tes valeurs, et puis il y a tes préférences et tes aspirations (qui découlent de ces préférences).
C’est quoi, ton trip ? Une longue balade seule en bord de mer ou un escape game avec une horde de potes ? Les deux ? Ah, mais c’est parfait ! Sois juste certaine que c’est bien ce que toi, tu préfères, pas quelqu’un d’autre que tu voudrais imiter…

Moi, j’ai besoin de beauté, de choses simples, d’une luminosité intense… Et toi ?

4. Quels sont tes talents ?

« Fais ce que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie », dit un célèbre proverbe chinois.

Une fois que tu auras cerné tes dons, tu seras heureux dans ton travail. Tous les jours. Juré.

Réfléchis aux domaines dans lesquels tu as du talent. Il y en a forcément ! Je ne te parle pas de savoir peindre la Joconde ou d’être capable de grimper l’Everest sur un pied. Pas besoin de révolutionner le monde pour être heureux !

Exprime tes talents pour trouver ton bonheur !

Tu sais faire la différence, au premier coup d’œil, entre un labrador et un golden retriever ? C’est un don (mais si). Tu sais fabriquer des figurines en enveloppe d’épis de maïs ? C’est un autre don (absolument). Tu sais toujours si tu dois mettre un verbe au futur ou au conditionnel ? Encore un don (j’insiste).

5. Fixe-toi les bons objectifs !

Toujours se fixer des objectifs pour être heureux !

Les objectifs, ça motive ! Quand on se fixe un but, on avance mieux, c’est connu.
Le problème, c’est de bien les choisir, tes objectifs.

Tu veux être millionnaire : tu es sûr que c’est une fin en soi ?
Tu veux devenir le plus grand athlète de tous les temps : pour impressionner qui ?
Tu te dis que ta famille parfaite, ce sera deux enfants, pas plus, pas moins : parce que c’est ce que tu connais ?

Encore une fois, attention ! Ces objectifs n’ont rien de critiquable en eux-mêmes. Ils ressemblent juste un peu trop à des idées toutes faites pour être honnêtes. Raison de plus pour s’interroger sur leur existence… Mais si tout est OK pour toi, profondément, alors n’hésite pas, et rêve grand !

6. Sois honnête avec toi-même !

En parlant d’honnêteté, c’est justement ça qui fera la différence.
C’est en étant honnête avec toi-même que tu pourras démêler le vrai du faux (pour toi, je répète).

Si tu es sincère, que tu vas chercher en toi les réponses, alors vas-y franchement !

Un homme heureux parce qu'il est honnête

7. Libère-toi du regard des autres

Une personne heureuse car elle ne se préoccupe pas du regard des autres

Ne laisse pas les rêves des autres t’influencer. Si ta cousine remue ciel et terre pour devenir influenceuse, encourage-la si tu veux, mais ne laisse pas son rêve prendre la place du tien. Pour elle c’est peut-être la chose à faire, et si elle y arrive tant mieux.
Elle te répète tout le temps qu’à l’ère d’Internet, c’est LE métier ultime pour réussir ? C’est sa croyance.

Une fois que tu as cerné les contours de ton rêve : fonce ! Là, tu peux te mettre en mode bulldozer. Ne permets à personne de t’empêcher de vivre selon tes choix. Pas même ta mère. Encore moins ta prof de français ou ton patron. Personne, j’ai dit.

Clé #4 : Expérimente pour te découvrir et être heureux !

1. L’expérimentation construit ton identité

Essaie. Teste. Expérimente. Tout ce que tu peux, et dans tous les domaines.

Tu te cherches sexuellement ? Fais des essais ! Avec des hommes, avec des femmes, avec des profils totalement différents… Plus tu multiplieras les partenaires, plus tu en apprendras sur toi.

Une petite fille heureuse d'expérimenter

Tu ne sais pas vers quoi t’orienter professionnellement ? Teste ! Tu te sens attiré par un stage dans une menuiserie ? Fais une demande ! Tu te demandes si tu es faite pour l’humanitaire ? Accepte une mission ! Ce job dans la vente te fait de l’œil ? Postule !

Tu aimerais trouver une activité motivante pour équilibrer ta vie ? Expérimente ! Tu ne peux pas savoir si tu t’épanouiras davantage dans un club de basket ou de théâtre si tu n’essaies pas…

Tout ce que tu risques en expérimentant, c’est de découvrir ce qui te convient vraiment.

2. Apprends en permanence !

Un jeune homme heureux d'apprendre

Tu veux vraiment progresser dans ce qui te passionne ? Apprends !
Tu n’es pas obligé de retourner sur les bancs de l’école ou de t’inscrire à des cours par correspondance pour ça.
Aujourd’hui, grâce à Internet, tu as accès à une somme de connaissances hallucinante, quel que soit le sujet qui t’intéresse.

N’oublie pas que TOUT s’apprend. La finance, le sexe, l’horlogerie… Tu peux facilement te documenter en ligne. Là aussi, sois critique : consulte des avis différents, croise les sources !

Si tu veux en savoir plus sur l’apprentissage, découvre mon article comment apprendre » sur ce lien.

3. Sors de ta zone de confort !

Ça va être difficile pour toi de découvrir ton potentiel, si tu restes le derrière vissé à ton canapé.
Tu peux te contenter de vivre selon tes habitudes, continuer à suivre ta petite routine sécurisante, ça ne me pose aucun souci.

Mais n’espère pas pouvoir évaluer l’étendue de tes capacités en restant immobile.
Tu vas devoir te bouger… et prendre des risques !
Ce sera peut-être douloureux, certainement même, mais c’est le prix à payer pour devenir toi.

Homme heureux en sortant de sa zone de confort

4. Laisse la porte ouverte !

Ne jamais dire jamais pour être heureux

Si tu veux continuer à progresser, je te conseille de bannir certains mots de ton vocabulaire.
En disant « Je ne ferai jamais de parapente », tu te fermes la porte.
Alors que si tu dis « Je n’ai pas encore fait de parapente », tu te laisses une chance. Tu la saisiras ou pas, ça te regarde. Mais ça reste envisageable !

Clé #5 : Tourne-toi vers l’extérieur, ça te rendra heureux !

1. Voyage

Tu n’imagines pas le nombre de chocs culturels que j’ai eus dans ma vie… Chaque fois que j’ai été confronté à une autre civilisation, à d’autres manières de voir les choses et de penser, j’ai fait un bond dans ma compréhension du monde et de moi-même.

Et quand je te parle de voyager, il n’est pas question d’un séjour dans un hôtel all inclusive, dans lequel tu ne rencontreras que des gens comme toi !

Non, je te parle de prendre du recul par rapport à ce que tu connais en allant à la rencontre de l’autre. Sois curieux ! Ne débarque pas dans un pays inconnu avec tes idées préconçues.

Si tu te mets dans une posture d’ouverture, tu découvriras bien des trésors…

Une femme heureuse en découvrant une ville pendant un voyage

2. Va dehors !

Femme heureuse en travaillant en extérieur

Tu te sens fatigué ? Stressé ? Tu as envie de frapper ta collègue ou de balancer ton chat par la fenêtre ? Sors !

Va dans ton jardin, dans un parc, fais un tour en forêt… Tu vas voir, dès que tu vas commencer à marcher dans l’herbe, sur un petit chemin de terre, près des arbres, la pression va baisser.

Prends le temps de déconnecter et d’aller remuer tes muscles à l’air libre ! Aère ton cerveau ! Je suis prêt à parier que dehors, tu trouveras de nombreuses réponses à tes questions, et que tu bouillonneras d’idées nouvelles.

3. Sors de ta bulle !

On a parlé des voyages, mais tu n’as pas forcément besoin de partir à l’autre bout du monde pour rencontrer l’altérité.

Je suis sûr qu’il y a quelqu’un de très différent qui habite à deux pas de chez toi. Va discuter avec la petite mamie qui sort son chien tous les matins ! Demande à ton voisin qui arrive tout droit du Mexique comment ça se passait chez lui !

Personnes heureuses en se rencontrant

Tu feras des découvertes incroyables sur la façon dont vivent les autres, et ça t’en apprendra énormément sur toi.

Clé #6 : Arrête de fuir, si tu veux être heureux !

1. Abandonne tes addictions !

Femme malheureuse à cause de son addiction à la drogue

Tu aimes fumer parce que ça te fait planer ? Quand tu as bu quelques verres, tu te sens enfin détendu ? Tu n’arrives à faire baisser le stress qu’après ta troisième cigarette ? Sans café, impossible de te mettre en mouvement ?

Il y a des addictions de toute nature, et je pourrais t’en citer bien d’autres : le chocolat, les séries télé, le sport, l’adrénaline, le sexe, le travail
Leur point commun ? Elles te coupent toutes de la réalité et te font vivre dans une illusion. Un bien-être artificiel.

Et avec le temps, pour arriver au même niveau de bien-être, il t’en faut toujours plus. Tu te retrouves dans la spirale de la dépendance, et au final, c’est ta santé qui trinque — tes relations sociales aussi.

2. Tu ne peux pas fuir toute ta vie

Au bout d’un moment, ton corps ne peut plus encaisser. Tu es dans une impasse.
La répétition d’un comportement addictif ne peut que te faire sombrer. Tôt ou tard.

Selon le nombre de tes addictions et leur degré, tu tomberas plus ou moins bas, mais la chute sera rude. Fais-moi confiance, j’ai payé pour le savoir.
Et quand tu te réveilleras — si tu as la chance de te réveiller —, c’est la douche froide.

3. Apprends à reconnaître les signaux !

Tu es en burn-out ? Tu viens d’avoir un accident ? On t’a diagnostiqué une maladie grave ?

Ne crois pas que le sort s’acharne sur toi. C’est juste la vie qui te rattrape. Ou plutôt ton style de vie. C’est le moment pour toi de faire le grand ménage : fais des changements drastiques dans ton quotidien ! Libère-toi de ces comportements qui t’empoisonnent !

Clé #7 : Connecte-toi aux autres pour être heureux !

1. Écoute (vraiment) !

As-tu déjà véritablement écouté quelqu’un ? Est-ce que ça t’est déjà arrivé d’écouter sans préparer en même temps dans ta tête les arguments qui allaient servir ton propos ?

Oui ? Alors tu as dû remarquer que pour entendre ce que l’autre avait à te dire, tu avais besoin d’essayer de voir le monde à travers ses yeux.

Homme heureux d'écouter son ami

Si tu ne l’as jamais fait, tente cette expérience : écoute sans jugement, sans filtres, reçois juste les paroles sans les interpréter.
Ne projette pas tes peurs sur l’autre. Écoute-le comme un enfant vierge de toute pollution.

Ne mets pas d’emblée ton interlocuteur dans une petite case. Laisse-le te surprendre !

2. Respecte-toi !

Homme heureux car il se respecte

On te l’a répété mille fois : on ne cherche pas à écraser les autres. C’est mal.
Mais est-ce qu’on t’a déjà dit que c’était tout aussi mauvais de t’écraser devant les autres ? De te dévaloriser ? De t’oublier au profit des besoins de tes parents, de tes enfants, de tes collègues ou de tes amis ?

Tu ne pourras jamais respecter vraiment les autres si tu ne te respectes pas toi-même.
Idem si c’est le respect des autres que tu recherches : tu ne l’obtiendras que si tu as d’abord une dose suffisante de considération pour toi-même.

3. Travaille sur tes émotions !  (l’autre n’est pas un remède)

Tu rêves d’avoir des relations apaisées avec ton entourage ? C’est chez toi que ça se passe avant tout.

N’aie pas peur de tes émotions ! Elles font de toi un être humain.
Mais ce n’est pas une raison pour les laisser prendre les commandes à tout bout de champ !

Pour être heureux il faut savoir maitriser ses émotions !

Si tu apprends à décrypter et à apprivoiser ces petites bêtes qui te paraissent parfois indomptables, tu réussiras à développer paisiblement ta sensibilité. Sans être tout le temps dans le « trop » ou le « pas assez ».
Tu pourras suivre sereinement ta boussole intérieure.

Tout ça te paraît montagneux? Ça l’est. Un peu. Pas tout le temps, non plus.
N’oublie pas une chose, c’est que tu n’es pas le seul à bosser : l’Univers travaille pour toi, lui aussi. Les épreuves qu’il t’envoie sont autant de leçons de vie pour t’aider à avancer.

Tu vas faire des choix, des rencontres. Ouvre l’œil : tu verras que la vie t’envoie toujours ce dont tu as besoin (tu remarqueras que je n’ai pas dit « ce dont tu as envie »).
Tu ne peux pas contrôler tout ce qui se passe à l’extérieur, mais tu peux maîtriser de mieux en mieux ce qui se joue à l’intérieur.
Fais-toi confiance !

Parole d’expérimentateur. 

En attendant, laisse-moi un petit mot pour me dire ce que tu penses du sujet, ça me fera plaisir. Allez, bonne(s) expérimentation(s) à toi, et à bientôt !

Et surtout, n’oublie pas de Choisir pour Egsyster.

Si tu souhaites plus d'expérimentations toutes les deux semaines pour trouver TA définition du bonheur en changeant ta vie, abonne-toi à la newsletter "l'inspiration vers le bonheur"! 👇🏻👇🏻👇🏻

Mes derniers articles

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

On associe souvent les personnes toxiques aux pervers narcissiques. Mais la toxicité d’une personne dépend d’un point de vue très personnelle. Découvre comment éloigner les personnes que tu considères toxiques de ton entourage et comment ne pas devenir toxique à ton tour.

lire plus
L’estime de soi

L’estime de soi

Découvre comment regagner son estime de soi et sa confiance en soi au travers de mes 8 conseils que j’ai expérimenté durant ma vie.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Change de vie en trouvant TA définition du bonheur

Rejoins la communauté en t'inscrivant à ma newsletter pour changer ta vie en trouvant TA définition du bonheur

Merci pour ton inscription 😊 Tu vas recevoir un e-mail très prochainement. Si tu ne vois rien dans ta boite, vérifie dans tes spams.

Pin It on Pinterest