fbpx

Les personnes toxiques : poison ou antidote ?

Qu'est-ce qu'une personne toxique ?

Tu trouves que c’est n’importe quoi, ce titre ? Tu ne vois pas où je veux en venir ? Tu te demandes ce que je vais encore aller chercher pour te parler de ce sujet sensible ?
Je ne vais rien inventer du tout, si c’est ce qui t’inquiète. Je ne l’ai jamais fait, et ce n’est pas maintenant que je vais commencer.
Comme toujours, je vais être vrai avec toi et te faire part de constatations issues de mes propres expérimentations. Ni plus ni moins.

Mais je te préviens tout de suite : ce que je vais partager ici risque de te choquer.
Parce que mes idées concernant les relations toxiques ne suivent pas le modèle courant.
Est-ce que ces idées vont trouver un écho chez toi ? Toi seul(e) le sais…

  1. C’est quoi, une personne « toxique » ?
  2. Tous toxiques !
  3. Qu’est-ce qui est « toxique » pour toi ?
  4. Les personnes que tu estimes « toxiques » ont quelque chose à t’apprendre…
  5. Le vrai piège : les situations toxiques

Permets-moi de partir du principe que si tu es là, c’est que tu as un minimum de curiosité.
Alors qu’est-ce que tu décides ? Tu te laisses rebuter par une première impression à l’opposé de ce à quoi tu t’attendais, ou tu te laisses surprendre par un discours qui n’est pas formaté ?

C’est à toi de voir. Quel que soit l’endroit où tu décides de t’arrêter, je suis prêt à en discuter (de vive voix, par mail, sur les réseaux sociaux)… Même (surtout, en fait) si tu trouves mes propos toxiques !

C’est quoi, une personne « toxique » ?

La mode de la traque des « personnes toxiques »

Il ne se passe pas une semaine sans que je voie passer un article sur les « personnes toxiques » et sur les « astuces » pour s’en protéger.
Ça me rappelle il y a quelques années, quand l’expression « pervers narcissique » s’est mise à dégouliner de toutes les bouches.

Que les choses soient claires entre nous : ça me débecte ! Et justement, comme ça me fait réagir, j’ai envie d’en parler.

C'est la mode de faire la chasse aux personnes toxiques.

Ce qui me fout en rogne ? C’est ce genre d’étiquetage sauvage, mis à toutes les sauces et employé à tort et à travers.
Non, la perversion narcissique n’est pas un type de personnalité ! C’est une vraie pathologie, qui doit être diagnostiquée par un spécialiste en psychiatrie. C’est du sérieux !

Aujourd’hui, n’importe quel gars un peu égoïste avec une tendance à se la raconter est catalogué « pervers narcissique ». N’importe quelle nana possessive avec des accès de colère fréquents est classée parmi les « manipulatrices narcissiques ».

Cette mode qui consiste à traquer la « personne toxique » qui te gâche la vie, pour moi c’est du même tonneau.

Étiqueter les boîtes de conserve : oui/les gens : non !

Personnes misent dans des cases car elles sont différentes.

Jeter les gens sans ménagement dans telle ou telle catégorie, non seulement c’est abusif, mais c’est dangereux ! Pour eux, et pour toi qui les juges.

Tout ça pour dire que je ne vais PAS définir ce qu’est une personne toxique.
Imagine le truc. Je te dis : « c’est quelqu’un qui dévalorise les autres », et toi, tu penses immédiatement à ton mari. Ou alors, je te lance : « c’est une personne qui se plaint constamment », et toi, tu crois reconnaître ta belle-sœur tout de suite.
Tu vois un peu le bordel que je pourrais mettre dans ta famille ?

Ne compte pas sur moi pour te donner la liste des traits principaux des personnes toxiques ou pour te fournir un quizz qui te permettrait de les identifier au premier coup d’œil !

Chaque personne est unique et extrêmement complexe.
Si ce que tu cherches, c’est un joli petit catalogue fourre-tout façon horoscope qui te fera croire que 80 % des personnes que tu fréquentes sont toxiques, je ne te retiens pas !
C’est trop facile, d’essayer de mettre les gens dans des cases pour simplifier sa carte du monde…

Est-ce que je l’ai déjà fait ? Bien sûr. Et je m’en suis voulu. Beaucoup. Parce que je sais ce que ça fait, d’être jugé. C’est injuste et ça fait mal. C’est dégueulasse, quoi.

Tous toxiques !

Oui, même toi, tu es toxique !

On est TOUS toxiques. J’ai bien dit TOUS : toi, moi, ta cheffe, ton meilleur pote, tous.

Tu ne me crois pas ?
O.K. Je vais te dire ça autrement. Est-ce que tu peux me regarder droit dans les yeux et m’affirmer que tout le monde t’apprécie ? Que tu fais toujours l’unanimité ? Que personne ne s’est jamais opposé à toi ?

C’est impossible, et tu le sais très bien.
TOUT le monde est toxique pour quelqu’un.
Toi comme moi, on a des comportements qui en exaspèrent certains et leur font dire : « Ah oui, ce gars-là je le connais, il est carrément invivable ! », ou « cette fille, je ne peux pas l’encadrer ! »

Regarde-toi dans le miroir avant d’accuser l’autre

Personne s'auto-critiquant en se remettant en question avant de traiter quelqu'un de personne toxique

Être pénible pour quelqu’un, c’est normal ! En aucun cas ça ne fait de toi un monstre. Pas plus qu’une personne à « fuir comme la peste » !
Après on est d’accord, c’est une question de degré et de volume. Si tu te mets à recevoir 200 plaintes pour harcèlement, c’est manifestement qu’il y a un problème quelque part dans ta façon de faire.

Mon propos de base, c’est le suivant : je ne vais pas te donner de truc miracle pour repérer les personnes dites « toxiques ». Au contraire, je vais plutôt t’inviter à regarder d’abord ce qui peut être toxique chez toi avant de faire un procès à l’autre et de le condamner d’avance à la seule lumière de tes préjugés

Qu’est-ce qui est « toxique » pour toi ?

La toxicité c’est comme l’alcool : chacun son degré de tolérance !

Tu considères qu’une personne est toxique dès qu’elle ne partage pas tes idées ?
Ton beau-père, par exemple, avec sa passion pour la chasse et ses envies d’allumer un cigare dès qu’il a fini de mastiquer sa dernière bouchée de civet de chevreuil, tu le ranges d’office dans cette catégorie ?

Ou alors, tu vas dire que la mère de la copine de ta fille est toxique parce qu’elle t’a agressée devant l’école pour une histoire de vol de gomme en forme de licorne ?

Sinon c’est peut-être ta compagne que tu juges toxique, parce qu’elle n’arrête pas de te dénigrer en te répétant en boucle que tu es « incapable de faire ceci », « jamais foutu de faire cela » ?

Différentes personnes réagissent différemment face à la même chose

Tu sais quoi ? Je pense que je vais te faire bondir en te racontant ça, mais j’ai connu une femme qui m’a dit en toute sincérité : « oui, mon mari me bat depuis dix ans, mais il n’est pas méchant, ce n’est pas sa faute ! » C’est un truc qui te semblera dingue, mais il ne lui serait jamais venu à l’idée de considérer qu’elle avait épousé quelqu’un de toxique !

Quoi que tu penses (et que je pense moi-même) de l’exemple un peu extrême que je viens de te citer, le fond du problème, c’est que ce qui est toxique pour toi ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre. En tout cas pas au même degré, parce que vous n’avez pas le même seuil de tolérance.

La toxicité, c’est avant tout une question de point de vue

Vue d'une ville toxique et polluée déformée par une vision différente
Prends un autre exemple, super à la mode : le gluten. Tu souffres d’une intolérance au gluten ou pire, de la maladie cœliaque ? Alors cette substance est un poison pour toi. Par contre, ta copine, elle, peut se gaver de belles tranches de baguette de blé beurrées sans avoir le moindre problème de digestion.

Tu trouves ça écœurant ? Révoltant ? Sûrement. Mais ça ne change rien à cette réalité : ta copine et toi, vous avez des systèmes digestifs qui fonctionnent différemment (en tout cas pour le moment). C’est tout.

Eh bien dans les relations, il se passe exactement la même chose.

Je te demande d’y réfléchir sérieusement et à tête reposée, pour pouvoir être capable de répondre à cette simple question sans te laisser influencer par qui que ce soit : « dans le fond, qu’est-ce qui est réellement “toxique” pour moi ? Qu’est-ce que je trouve insupportable, chez quelqu’un ? »

Et chaque fois qu’il te viendra l’envie de crier sur les toits que telle ou telle personne est toxique, un conseil : pense au gluten.

Les personnes que tu estimes « toxiques » ont quelque chose à t’apprendre…

Allez, du courage : fais-leur face !

Tu prends tes jambes à ton cou dès que tu vois apparaître l’ombre de ta cheffe démoniaque (selon toi) ?
Tu déguerpis sans demander ton reste quand on sonne chez toi et que tu sais que ton frère horripilant (toujours selon toi) a prévu de passer te voir justement ce jour-là ?

Attends un peu, avant de te volatiliser ! Ça ne te titille pas un peu, tout ça ? Tu n’aurais pas envie de savoir POURQUOI tu réagis au quart de tour quand tu aperçois la tignasse laquée de ta belle-mère ?
Tu ne trouverais pas ça instructif, de comprendre ce qui se joue en toi à la minute même où tu commences à entendre les premières lamentations de ton voisin hypocondriaque ?

Femme faisant face à une personne toxique

Ce serait intéressant, de décrypter les réactions épidermiques que tu peux avoir en présence de certaines personnes, non ?

Tu ne peux changer personne à part toi

Jeune homme hésitant entre deux chemins

Ce que je peux te dire avec certitude, pour l’avoir expérimenté un nombre incalculable de fois, c’est que tu ne changeras pas les autres. Aucun d’entre eux.
Non, non, n’insiste pas : tu ne parviendras pas à changer UNE SEULE personne.

Même si tu rêves secrètement que ton mec valorise ton rôle à la maison au lieu de te rabaisser en permanence ou que tu plantes des aiguilles dans une poupée vaudou pour que ta nana comprenne enfin que le type de relation qu’elle entretient avec son ami d’enfance te pose un problème, tu auras beau faire ce que tu veux, tu ne pourras pas les forcer à agir comme TOI, tu le souhaites.
Arrête tout de suite d’y penser, parce que ça n’arrivera JAMAIS. Tu te fais du mal pour rien et tu leur en fais aussi par la même occasion.

Par contre, tu peux changer TA façon d’appréhender le monde et de voir les autres.

Je vais te donner un exemple concret, sur un sujet souvent très révélateur : l’argent.

Mettons que l’on considère que tu es quelqu’un de généreux — je n’en sais rien, je fais une simple supposition. On va dire que tu offres souvent de payer ta tournée, comme ça, spontanément.
Par contre, tu as un pote qui est toujours content de profiter de tes « largesses », mais qui ne renvoie jamais l’ascenseur.
Est-ce que ça te crispe ? Est-ce que ça t’arrive de t’énerver contre ce gars qui n’a pas mis une fois la main au portefeuille depuis que tu le connais ? Dans ce cas, c’est sûrement qu’il y a encore quelque chose chez toi qui n’est pas « clean » dans ton rapport à l’argent.

Tu verras que tu auras atteint la vraie générosité, celle qui est déconnectée de toute réciprocité, le jour où tu te foutras complètement que ce gars débourse un centime pour toi ou pas.
Quand ça te fera juste plaisir d’offrir quelque chose sans attendre quoi que ce soit en retour. Là, tu te rendras compte que cette personne t’a permis d’évoluer.

Quand ton regard change, tout change

Tu sais, il m’arrive parfois de me demander ce qui se serait passé avec une fille avec qui j’ai été en couple, si j’avais agi différemment avec elle.
Je la trouvais négative, elle voyait toujours les choses en noir, et ça m’exaspérait. Plus ça allait, plus je me focalisais là-dessus. J’avais envie qu’elle arrive à voir la vie autrement, je voulais qu’elle change. JE voulais LA changer.

Je ne pensais plus qu’à ça, et cette obsession m’a rendu toxique pour elle, comme l’image que j’avais d’elle l’était pour moi. Tout ça parce que ce qui me gênait chez elle me rappelait ce que moi, j’avais vécu plus jeune. Ce miroir qu’elle me tendait et qui me renvoyait un reflet que je croyais avoir effacé depuis longtemps, ça me rendait fou !

Tu sais pourquoi, en réalité ? Au cours de mes voyages, j’ai vu des choses qui m’ont traumatisé. Après certains chocs, plus ou moins violents, j’ai eu une révélation et je me suis dit : arrête de te plaindre, tu es du côté des enfants gâtés et la vie est trop courte !

Toujours changer son angle de vue avant de juger qu'une personne est toxique ou pas

Mais ce vécu que j’avais moi, je ne pouvais pas lui imposer à elle !
Si j’avais juste accepté que ma compagne soit elle-même, si je n’avais pas voulu à tout prix qu’elle devienne quelqu’un d’autre, peut-être n’aurais-je pas commis les mêmes erreurs.
Mais ça m’a servi de leçon, et j’ai appris.

Cette fille, même si on n’est plus ensemble, je la côtoie toujours. Maintenant que j’ai choisi de respecter profondément ce qu’elle est comme je respecte les autres a priori, sa personnalité ne me dérange plus. J’ai fait la paix avec elle, parce que j’ai fait la paix avec moi.

Comme un ancien fumeur qui arrive à accepter sans broncher la compagnie d’un gars qui a toujours une clope au bec. Même combat.

Le vrai piège : les situations toxiques

Tu t’empoisonnes tout seul

Si tu m’as suivi, je crois que tu as compris où je voulais en venir : pour moi, il y a rarement de vraies personnes toxiques, il y a surtout des situations et des blessures personnelles qui créent des relations toxiques.

Tu n’as pas déjà vécu ça, toi ? Tu ne sais pas pourquoi, à un moment donné tout se met à dérailler dans ta vie : tu perds ton job, ta nana ou ton mec te quitte, tu marches dans une merde de chien avec tes chaussures de rando à gros crampons… Bref, la spirale de la lose.
Et là, tu passes du côté obscur : tu te mets à enchaîner les mauvais choix, tous tes vices ressortent et ton quotidien devient un enfer.

Personne étant toute seule dans une situation toxique

Tu empoisonnes aussi les autres

Femme fumant qui devient toxique pour une autre

Quand tu as cette impression que tout va de travers et que le sol se dérobe sous tes pieds, tu deviens infect avec les gens. Toxique. Un croisement entre l’amanite phalloïde et la capsule de cyanure. Ça évoque quelque chose, chez toi ?

Même sans aller jusque-là, quel parent n’a jamais fait inconsciemment payer à son enfant la journée pourrie qu’il venait de passer au bureau ? Quel enfant n’a jamais été odieux avec son petit frère ou sa petite sœur parce qu’il s’était fait tabasser dans la cour de récré ? Quel manager n’a jamais passé ses nerfs sur un subalterne parce qu’il venait lui-même de se faire taper sur les doigts par son N+1 ?

J’en reviens à l’un des points précédents : à un moment donné et à notre corps défendant, on est tous toxiques pour quelqu’un. Y compris — et même surtout — avec les gens qu’on aime (puisque c’est avec eux qu’on ose le plus se lâcher).

Tu continues à penser que tu connais des personnes complètement et irrémédiablement toxiques ? C’est ton point de vue, et c’est ton droit. Je respecte ça, parce que je te respecte toi, sans te juger.
Je ne suis pas là pour te changer. Je n’en ai ni le pouvoir ni l’envie.

Mais si ça t’interpelle quand même et que tu veux en avoir le cœur net, je te propose juste un petit challenge personnel, pour voir si tu as du cran (tu n’as rien à me prouver à moi, fais-le pour toi).
Au lieu de fuir ces fameuses personnes toxiques, arrange-toi pour les côtoyer encore plus !
Passe du temps avec elles, fais-toi (un peu) violence !
Force-toi à aller gratter ce qui te démange pour travailler sur tes propres défauts !

Challenge pour éloigner les personnes "toxiques" de son quotidien

Tu verras que plus tu feras cet effort, moins tu auras de personnes toxiques dans ton entourage, parce que toi-même, TU seras moins toxique pour les autres !
Tu vas rapidement faire du chemin, tu pourras le constater par toi-même.
Tu te sentiras passer de la vipère aspic à l’inoffensive couleuvre en un rien de temps ! Je ne peux pas te garantir ça sur facture, mais j’ai des preuves ! On en discute quand tu veux…

Tu sais, mon but, ce n’est pas de faire de la provoc’ à tout prix. Je n’ai plus quinze ans, et j’ai autre chose à faire que jouer les rebelles pour le plaisir de choquer.
Ce que j’aimerais, c’est pouvoir t’aider à te faire TA propre opinion. Arriver à te faire comprendre que si tu te détaches des on-dit et des jugements à l’emporte-pièce, tu trouveras des réponses qui te seront vraiment utiles puisqu’elles seront adaptées à TON système de valeurs et à TON mode de fonctionnement.

Tu te sens prêt(e) à tenter le coup ? Fonce ! Même si ça te paraît rude au début, au final tu ne seras pas déçu(e) d’être allé(e) plus loin dans cette voie, crois-moi.

Et si, au contraire, cet article te met les nerfs en pelote, si tu es en train de me maudire derrière ton écran parce que tu penses que je raconte n’importe quoi et que je ferais mieux de garder mes idées débiles pour moi, déchaîne-toi plutôt sur ton clavier !

Vas-y, dis-moi ce qui t’énerve à ce point ! Montre-moi ce que tu as dans le ventre ! Je ne suis pas là pour te donner des leçons. Je ne suis pas un prof dans un amphi, je ne te fais pas un cours magistral ! Je suis comme toi : je me pose des questions et j’essaie d’y répondre à ma façon. Mais ta façon à toi, elle m’intéresse aussi !

Parole d’expérimentateur

Laisse moi un petit mot pour me dire ce que tu penses du sujet, ça me fera plaisir et ça nous fera grandir tous les deux. Allez, bonne(s) expérimentation(s) à toi, et à bientôt !

Et surtout, n’oublie pas de Choisir pour Egsyster.

Si tu souhaites plus d'expérimentations toutes les deux semaines pour trouver TA définition du bonheur en changeant ta vie, abonne-toi à la newsletter "l'inspiration vers le bonheur"! 👇🏻👇🏻👇🏻

Mes derniers articles

Mon changement de vie

Mon changement de vie

J’ai vendu mes 14 entreprises pour me focaliser sur ce qui me rend heureux. Découvre pourquoi et comment j’ai changer de vie.

lire plus
L’estime de soi

L’estime de soi

Découvre comment regagner son estime de soi et sa confiance en soi au travers de mes 8 conseils que j’ai expérimenté durant ma vie.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Change de vie en trouvant TA définition du bonheur

Rejoins la communauté en t'inscrivant à ma newsletter pour changer ta vie en trouvant TA définition du bonheur

Merci pour ton inscription 😊 Tu vas recevoir un e-mail très prochainement. Si tu ne vois rien dans ta boite, vérifie dans tes spams.

Pin It on Pinterest

Share This