fbpx

Un changement de vie radical : j’ai tout arrêté pour faire ce que j’aime. Et pourquoi pas toi ?

Egsy en train de lire après son changement de vie

Tu as du mal à te lever le matin ? Quand tu t’imagines au boulot, ça te déprime ? Tu préfèrerais mille fois être ailleurs, à faire autre chose ?
Plaquer ton job et changer de vie, tu y as déjà pensé, mais tu te dis que c’est trop difficile, trop risqué, trop ambitieux. Que ce n’est pas pour toi. Que tu n’y arriveras pas.

Tu sais quoi ? Je vais te raconter une histoire, mon histoire. Tu verras que dans le fond, je ne suis pas si différent de toi : je ne suis pas un surhomme, je n’ai pas de superpouvoirs.
Pourtant je l’ai fait : ma vie je l’ai changée, je l’ai transformée.
Ce qui a fait la différence ? En gros : la confiance, la détermination et le courage de faire certains choix, à l’encontre de ce que veulent et pensent les autres, parfois.
Et pour te faire gagner du temps, je te dirai précisément ce qui m’a le plus aidé dans mon propre processus d’évolution.

  1. Un changement radical : mon témoignage
  2. Fais-toi confiance !
  3. Détache-toi de ta vie passée !
  4. Déconnecte-toi de la société de consommation !
  5. Fais preuve de courage !
  6. Il faut y croire !

Ce que je voudrais te faire comprendre, c’est que ce n’est pas un « coup de chance » qui a permis que cette transformation ait lieu.
Ma chance, je l’ai provoquée. Toi aussi, tu peux le faire !

Tu en as marre de te sentir coincé(e) dans une existence étriquée ? Tu te rêves « en mieux » ?
Alors, largue les amarres ! Aujourd’hui est peut-être le premier jour de ton voyage vers une nouvelle vie.
Pas de panique : tu n’es pas obligé(e) de naviguer en solitaire ! Je serai ravi de faire partie de l’équipage et de t’aider à tenir la barre…

Un changement de vie radical : mon témoignage

Tout pour être heureux

Un compte en banque plein à craquer, des voitures de sport tape-à-l’œil, une position sociale au top : j’avais tout.
Argent, pouvoir, reconnaissance : le trio gagnant pour moi, à l’époque.
J’étais au sommet, et les gens m’enviaient.

« Tout pour être heureux ». Ça, c’est la théorie. Le hic, c’est que le bonheur n’était pas au rendez-vous.
Au départ pourtant, ça partait bien : je repérais les talents, je montais des sociétés à tour de bras et j’aimais ça !
L’excitation de chaque nouveau projet, l’adrénaline sécrétée chaque fois que je créais une boîte : je me sentais tellement vivant !

Egsy avait soit disant tout pour être heureux avant son changement de vie

Pourquoi ai-je changé de vie ? Vie de rêve vs vie rêvée

Personne dépressive réfléchissant à changer de vie

Mais l’énergie des débuts a commencé à se dissiper. Chaque matin, je me réveillais un peu plus fatigué, un peu moins motivé. Je commençais à trainer les pieds.

Pas parce que ça ne fonctionnait plus, non. Les affaires marchaient comme sur des roulettes, au contraire !
Mais ce qui me poussait à monter une nouvelle entreprise, ce n’était pas l’appât du gain.
Je me fichais pas mal de la finalité économique, pour tout te dire. « Le but d’une entreprise, c’est de faire des bénéfices ». On avait beau me répéter en boucle ce petit refrain bien connu, ça ne me parlait pas.

Moi, tout ce qui m’intéressait, c’était d’aider des gens talentueux à réussir. Leur richesse personnelle me sautait aux yeux, et je savais comment la faire fructifier.
Le reste, je m’en foutais pas mal. Dès que c’était lancé et que le business prenait le dessus, ça me soulait. Je me désintéressais de l’affaire. Fin du kiff.

Au final, je gagnais plus que ce que je pouvais dépenser, je n’avais de temps pour rien et je m’ennuyais énormément.
Je m’achetais des bouquins que je ne lisais jamais, alors que je rêvais d’apprendre tout un tas de choses. Je mangeais des plats à emporter sur le coin de mon bureau, alors que j’aurais voulu savoir cuisiner et faire comme ces grands chefs qui vont tâter les fruits et légumes au marché pour choisir ce qu’il y a de meilleur… Grosse frustration.

Le point de bascule

Je te passe les détails de ma descente aux enfers, ce serait long et hors sujet. Je suis en train d’écrire un bouquin qui s’inspire de mon histoire, tu pourras bientôt lire, il sort dans quelques mois…

Allons directement au point qui nous intéresse. Un jour, je reçois un appel : on m’invite à parler de mon parcours. Le thème de l’interview : « le don de soi ».
Je parle avec mon cœur, je livre le fondement de ma motivation.

Et là, c’est le déclic. Je comprends enfin ce que j’aime vraiment, dans le fait de créer des entreprises : le lien que je développe avec mes collaborateurs et l’accompagnement que je peux leur fournir. J’aime les écouter, comprendre leur fonctionnement et les aider à dépasser leurs blocages pour évoluer.

À ce moment-là, j’ai le sentiment que je peux apporter ma petite pierre à l’édifice, moi aussi. Que je peux contribuer à faire bouger les choses à mon échelle.

Le grand saut vers le changement de vie

Personne décidant de changer de vie en faisant le grand saut

Je sens que j’ai trouvé MA solution. Et comme je ne fais généralement pas les choses à moitié, je décide de vendre toutes mes sociétés.
Tu as bien lu : sur les 14 que j’ai fondées, je n’en garde aucune. Pas une seule. Pas de possibilité de repli, je saute sans filet !

Ça te paraît insensé ? Je peux entendre d’ici tes objections. De fait, c’est vrai que j’ai perdu beaucoup d’argent.
Si j’avais attendu 10 ans de plus, j’aurais 10 fois plus aujourd’hui. Je ne peux pas le nier.

Mais ce genre de calcul, ça ne me ressemble pas. Je me suis juste dit : « bon sang, la vie est trop courte, je ne veux pas perdre une minute de plus ! »

De l’autre côté du miroir

Voilà, j’ai tout lâché. Je suis libre !
J’ai enfin le temps de dévorer les ouvrages que j’ai entassés pendant des années, je regarde des vidéos pour me mettre au « fait maison », je me promène parmi les étals des maraîchers et des producteurs en savourant les couleurs, les odeurs et les conversations authentiques.

Avant même de démarrer ma nouvelle activité, je découvre que ce que j’aime par-dessus tout, c’est vivre simplement. Profiter de l’essentiel. Regarder, partager, ressentir.

La suite est un peu compliquée à mettre en place. Je dois faire face à mes propres blocages. Il faut dire que par le passé, j’ai assisté à l’émergence des « coaches » de tout poil. Pour moi, n’importe qui peut s’autoproclamer « coach », c’est un terme qui veut tout et rien dire, et ça m’énerve !

Egsy lors d'un de ses séminaires après son changement de vie

L’autre problème qui émerge en parallèle, c’est la gêne que j’éprouve à l’idée de me faire payer pour aider les gens.
Donner, oui, et avec le plus grand plaisir. C’est pour ça que j’ai fondé une association qui me tient à cœur, Les Routes du Bonheur, que je t’invite à découvrir si tu le souhaites.
Recevoir, par contre, ça ne va pas de soi pour moi…

Voilà comment l’histoire a commencé. À l’heure où j’écris ces lignes, je suis en plein développement de mon nouveau métier et parfois encore en questionnement.
Mais la machine est lancée et je ne reviendrai pas en arrière, parce que je fais ce qui me fait vibrer ! J’ai déjà aidé de nombreuses personnes ces dernières années, avec des résultats qui ont souvent dépassé mes espérances. Justement parce que je n’étais pas focalisé sur la finalité de ce que je faisais, mais sur chaque personne que j’accompagnais.

Le futur je ne le connais pas, mais j’avance en confiance
Maintenant j’aimerais que toi aussi, tu éprouves la joie de faire ce que tu aimes. C’est pour ça que je vais partager avec toi ce qui m’a permis de me changer plus facilement de vie !

Fais-toi confiance pour changer de vie !

Les autres essaieront de te déstabiliser

« Mais t’es cinglé, ou quoi ? Tu fais une énorme erreur ! ». « On ne lâche pas toutes ses entreprises comme ça, c’est de la folie ! ». « Tu es trop jeune, tu vas te planter ! »

Qu’est-ce que tu crois ? J’ai entendu ça de tous les côtés. De la part de ma famille, de mes amis, de mes collaborateurs. Tous m’ont prédit la catastrophe, si je continuais à m’entêter dans mon nouveau projet.

Tout au long de ma vie, on m’a dit que je n’avais pas l’âge, que je n’étais pas assez expérimenté, que je ne faisais pas les choses dans l’ordre, ou de la bonne façon. J’ai l’habitude !

Une personne toxique dissuadant de changer de vie

N’écoute que toi !

Personne décidant de changer de vie et sans écouter les autres

Tu connais cette phrase, qu’on attribue à Mark Twain ? « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».

Ne laisse personne te dire que tu es incapable de faire ce dont tu as envie !
Les autres, je ne les ai pas laissés m’enfermer dans leurs cases, leurs croyances, leurs schémas. J’ai suivi ma petite VOIX, celle qui m’indiquait ma VOIE.

Reste sourd(e) aux injonctions extérieures. Suis ton instinct !

Pour changer de vie, détache-toi de ta vie passée !

Si tu changes, les autres changeront

Quand j’ai changé de vie, beaucoup de choses se sont mises à changer autour de moi. À commencer par mes relations avec les autres.
J’ai perdu des amis, par exemple, parce que certains ne me reconnaissaient plus. Normal, ils m’avaient identifié à ce que je faisais, pas à ce que j’étais.

Tu évolues, tes interactions sociales vont évoluer aussi. Parfois le tri va se faire naturellement, parfois non. C’est à toi de défaire les liens qui peuvent t’entraver et t’empêcher de suivre ton nouveau chemin.

Pourquoi ne pas changer de décor ?

C’est la même chose pour ton lieu de vie : pour couper avec ce qui te lie au passé, une des solutions peut être de changer de maison ou d’appartement. C’est ce que j’ai fait. Et ça m’a fait un bien fou de repartir sur de nouvelles bases, au milieu de nouvelles vibrations !

L’idée est simple : faire place nette pour faire peau neuve. N’hésite pas à initier les changements qui faciliteront l’ouverture du prochain chapitre de ta vie !

Changement de décor pour changer de vie

Si tu veux changer de vie, déconnecte-toi de la société de consommation !

Contraintes choisies ou imposées ?

Oui, j’entends beaucoup dire que je suis fou, que mon projet c’est du suicide, etc.
Mais bizarrement, il m’arrive aussi d’entendre : « Oh, mais comme tu as raison ! J’aimerais tellement faire comme toi… »
Quand je demande à celui qui me dit ça pourquoi il ne le fait pas, tout simplement, j’ai toujours le même type de réponse : « Ah, mais moi je ne peux pas, j’ai trop de contraintes ! »

Ce qu’il faut bien que tu comprennes, c’est que la plupart de nos contraintes, on se les fabrique tout seul !
Le problème, c’est souvent que tu te conformes à ce que la société de consommation attend de toi, et que tu te persuades que tu n’as pas le choix : tu dois rembourser l’emprunt de ta maison de 100 m2, il faut que tu payes chaque année un nouvel iPhone à tes enfants, et puis quand on a un peu de moyens, une résidence secondaire c’est quand même le minimum, pas vrai ?

Il faut savoir si le changement de vie est une contrainte ou est choisi

Fais des changements dans ta vie !

Personne motiver pour changer de vie

Tu comprends où je veux en venir ? Si tu veux pouvoir changer de vie, change d’abord de style de vie !

Tu vis dans une maison et tu as peur qu’une forte baisse de tes revenus ne te permette plus de payer tes traites ? Prends un appart !
Tu es propriétaire et pour toi c’est un fil à la patte ? Passe à la location !
Tu as un budget fringues mensuel que tu estimes incompressible ? Tu penses vraiment que tu as besoin de tous ces vêtements alors que ton armoire déborde déjà ?

Est-ce que tu fais des achats en espérant que l’accumulation de biens te fera te sentir mieux ? Est-ce que tu dépenses pour justifier tes longues heures de boulot ? Est-ce que tu considères que tu vaux moins que ton voisin s’il n’y a pas de piscine dans ton jardin ?

Penses-y à tête reposée. Froidement. Tu te rendras compte qu’en réalité, tu te laisses souvent entraîner malgré toi dans la spirale infernale du claquage de fric

Tes besoins matériels — les vrais — ne sont pas si grands, si tu y réfléchis bien.
Peu importe ce qu’on pense de toi si tu n’offres pas le dernier smartphone à tes enfants ! Et qu’est-ce que ça peut faire, que tu conduises la même petite bagnole depuis 10 ans ? Et puis il y a plein de moyens de partir en vacances sans se ruiner, en faisant preuve d’un peu de curiosité et de fantaisie.

Personne attaché à la consommation et oubliant qui il est pour changer de vie

Libère-toi des normes que les autres (consciemment ou non) tentent de t’imposer. Ça t’allègera toi, et tu verras que ton comportement fera tache d’huile : certains pourraient bien eux aussi abandonner un mode de consommation qui ne les satisfait pas, dans le fond…

Donne-toi le droit de vivre selon tes envies (profondes) et tes besoins (réels) !
Arrête de courir après ce que tu peux posséder. Vis pour ce que tu ES, pas pour ce que tu pourrais AVOIR !

Il faut y croire pour changer de vie !

Aie confiance au changement !

En attendant que les autres voient le résultat de ton changement de direction, fais-toi confiance et garde le cap !

Si tu n’y crois pas, personne d’autre n’y croira !
Quel que soit ton projet, tu peux le concrétiser, j’en suis convaincu.
N’oublie pas : les seules limites sont celles que tu te fixes toi-même !

Ne confonds pas processus et résultat !

via GIPHY

Attention, je voudrais quand même qu’une chose soit bien claire pour toi : ici, on parle de chemin, pas de destination ! De motivation, pas de réussite ! Ce qui compte, c’est que tu fasses ce qui te plaît. Peu importe le résultat.

Tu ne préfères pas essayer plutôt que ne jamais tenter le coup et vivre une vie de regrets ? Moi, j’ai choisi de prendre le risque de l’échec. Parce qu’échouer, ce n’est pas grave. Alors que ne pas vivre sa vie par peur d’échouer, oui. C’est mon point de vue, en tout cas. Je me suis dit : c’est urgent pour moi de faire ce que j’aime !

Comment savoir si tu vas dans le bon sens ? Demande-toi si ton nouveau projet ou ton nouveau métier te donne envie de sortir de ton lit ! Est-ce que tu sens que ton niveau d’énergie remonte en flèche quand tu penses à cette nouvelle activité ? C’est un signe qui ne trompe pas !

Tu connaîtras peut-être des échecs. Sûrement, en fait. Mais ce n’est pas pour ça qu’il faut que tu arrêtes de croire en ton rêve.

Fais preuve de courage !

Du cœur et de la rage

Tu sais ce que c’est, pour moi, le courage ? Du cœur et de la rage !

Du cœur au ventre, c’est ce qu’il te faudra pour oser te lancer dans l’inconnu.
Parce que c’est bien ton cœur, justement, que tu dois suivre ! Pas les conseils soi-disant bien intentionnés, mais qui ne tiennent compte ni de qui tu es, ni de comment tu fonctionnes.

Et la rage, c’est elle qui t’aidera à aller jusqu’au bout.
Beaucoup voudront te faire douter, te forcer à renoncer, même !

Supposons que tu es une mère de famille toujours disponible pour tout le monde, que les autres comptent sur toi sans même s’en apercevoir : tu épaules ton mari, tu es présente pour tes enfants, tu t’occupes de la logistique, bref, tu assures sur tous les fronts.

Imagine le tableau : tu annonces que tu te lances dans le commerce des minéraux et que tu vas sillonner les routes pour exposer aux quatre coins du pays. C’est le choc : « Tu n’as pas le droit de nous faire ça ! Comment on va faire, si tu ne t’occupes pas des enfants, des courses, de la maison, des repas ? Tu n’es qu’une égoïste ! »

Femme ayant de la rage pour changer de vie
Non, les autres ne seront pas tendres avec toi. Mais si tu as la certitude que si tu ne te lances pas dans ce nouveau job tu seras malheureuse, tiens bon !

Sois sûr(e) de toi !

Femme prête de changer de vie parce qu'elle est sur d'elle

Fais comprendre à tes proches qu’il n’y a pas qu’une seule façon de vivre, explique-leur que vous pouvez trouver des solutions ensemble. Demande de l’aide !

Si tu fais ce que tu aimes, même si tu passes moins de temps avec ta famille, ce temps sera de meilleure qualité. Tout le monde s’en rendra vite compte et tu gagneras sur tous les tableaux.

Ton bonheur ne dépend que de TOI !
C’est à TOI de décider ce que tu veux faire de ta vie et de te prendre en main pour que ça se réalise.

Une vie, jusqu’à preuve du contraire, tu n’en as qu’une seule : ne la gaspille pas à essayer de poursuivre les rêves des autres ou ceux que la société juge « acceptables ».
Le jeu peut prendre fin à tout moment, alors donne-toi à fond et ne suis que tes propres règles !

N’aie pas peur du changement ! Sois mobile et flexible !
Ça ne sera pas facile tous les jours, tu devras lutter pour nager à contre-courant, mais c’est une saine fatigue. Tu te sentiras en phase avec ce que tu es, aligné, à ta place. Tous les jours, tu seras rempli(e) de vitalité, dynamique, énergique, avec cette sensation si apaisante d’être pleinement intégré(e) au monde qui t’entoure.

Oui, je sais que souvent, la peur te colle à la peau. Tu as ton histoire, ton vécu, ton passé, et ça peut être plus ou moins douloureux. Je te comprends.
Tu as l’impression que tu n’y arriveras pas seul(e) ? Il te manque le petit coup de pouce pour démarrer ? Tu aimerais que quelqu’un t’épaule et suive la progression de ton projet ?

La décision de changer et d’avancer, je ne peux pas la prendre à ta place. Par contre, une fois que tu auras initié le mouvement, je peux t’aider !

L’idée, ce n’est pas de te balancer mes vérités à la figure et de te laisser te débrouiller ! Je veux être là pour toi.
Pourquoi ? Parce que je suis persuadé que si plus de gens faisaient ce qui leur correspond vraiment, notre monde irait mieux d’un coup !

Parole d’expérimentateur. 

Sollicite moi , ou laisse moi un petit mot pour me dire ce que tu penses du sujet, ça me fera plaisir et ça nous fera grandir tous les deux. Allez, bonne(s) expérimentation(s) à toi, et à bientôt !

Et surtout, n’oublie pas de Choisir pour Egsyster.

Si tu souhaites plus d'expérimentations toutes les deux semaines pour trouver TA définition du bonheur en changeant ta vie, abonne-toi à la newsletter "l'inspiration vers le bonheur"! 👇🏻👇🏻👇🏻

Mes derniers articles

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

S’éloigner des personnes toxiques : poison ou antidote ?

On associe souvent les personnes toxiques aux pervers narcissiques. Mais la toxicité d’une personne dépend d’un point de vue très personnelle. Découvre comment éloigner les personnes que tu considères toxiques de ton entourage et comment ne pas devenir toxique à ton tour.

lire plus
L’estime de soi

L’estime de soi

Découvre comment regagner son estime de soi et sa confiance en soi au travers de mes 8 conseils que j’ai expérimenté durant ma vie.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Change de vie en trouvant TA définition du bonheur

Rejoins la communauté en t'inscrivant à ma newsletter pour changer ta vie en trouvant TA définition du bonheur

Merci pour ton inscription 😊 Tu vas recevoir un e-mail très prochainement. Si tu ne vois rien dans ta boite, vérifie dans tes spams.

Pin It on Pinterest

Share This